"Je promets de ne pas faire ça au Groenland!", a écrit l'ancien magnat de l'immobilier dans un tweet accompagné d'un photomontage montrant son immense hôtel aux vitres dorées de Las Vegas s'élever au milieu d'un paysage bucolique du territoire danois de 56.000 habitants.

null © iStock

Donald Trump a confirmé dimanche son intérêt pour le Groenland. "Le concept a surgi et j'ai dit que stratégiquement, c'était certainement intéressant", a déclaré le milliardaire, évoquant une "grosse transaction immobilière".

L'île, qui a obtenu en 1979 le statut de "territoire autonome" du Danemark, est riche en ressources naturelles.

Le Groenland est "ouvert aux affaires, pas à la vente", avait rétorqué vendredi le gouvernement groenlandais, au lendemain d'informations de presse faisant état de cette envie de l'ancien homme d'affaires new-yorkais.