La Région wallonne présente le taux d'inoccupation le plus élevé du pays avec 12,7% de locaux vides. En revanche, la Wallonie a connu la plus forte baisse du taux d'inoccupation (il était de 13,3 % au début de 2022). A Bruxelles, le taux d'inoccupation est resté le même et en Flandre, la baisse de l'inoccupation a été limitée.

Le taux d'inoccupation en Belgique augmentait d'année en année depuis 2008, pour atteindre un pic de 11,9% en mai 2021. Malgré les confinements dus au coronavirus, cette tendance s'est rompue début 2021 et une baisse progressive a été amorcée, explique Locatus. L'année 2022 a été marquée par le début de la guerre en Ukraine, provoquant une inflation conséquente. Malgré cela, les taux d'inoccupation en Belgique ont poursuivi leur régression au cours de l'année.

Le taux d'inoccupation en Belgique est supérieur à celui du Luxembourg (9,2 %) et des Pays-Bas (6,0 %), mais inférieur à celui du Royaume-Uni (14,1 %)

La Région wallonne présente le taux d'inoccupation le plus élevé du pays avec 12,7% de locaux vides. En revanche, la Wallonie a connu la plus forte baisse du taux d'inoccupation (il était de 13,3 % au début de 2022). A Bruxelles, le taux d'inoccupation est resté le même et en Flandre, la baisse de l'inoccupation a été limitée.Le taux d'inoccupation en Belgique augmentait d'année en année depuis 2008, pour atteindre un pic de 11,9% en mai 2021. Malgré les confinements dus au coronavirus, cette tendance s'est rompue début 2021 et une baisse progressive a été amorcée, explique Locatus. L'année 2022 a été marquée par le début de la guerre en Ukraine, provoquant une inflation conséquente. Malgré cela, les taux d'inoccupation en Belgique ont poursuivi leur régression au cours de l'année. Le taux d'inoccupation en Belgique est supérieur à celui du Luxembourg (9,2 %) et des Pays-Bas (6,0 %), mais inférieur à celui du Royaume-Uni (14,1 %)