"A partir d'une offre d'un million d'euros, nous pouvons commencer à négocier", explique Didier Damseaux, responsable du projet pour le groupe Besix. "C'est un bâtiment très lumineux et des exposants ou des con­cessionnaires pourraient être intéressés".

Lors de l'exposition universelle de Shanghai en 2010, le pavillon belge, plus grand que celui de Milan, avait été vendu 6 millions d'euros à un homme d'affaires chinois.

"A partir d'une offre d'un million d'euros, nous pouvons commencer à négocier", explique Didier Damseaux, responsable du projet pour le groupe Besix. "C'est un bâtiment très lumineux et des exposants ou des con­cessionnaires pourraient être intéressés". Lors de l'exposition universelle de Shanghai en 2010, le pavillon belge, plus grand que celui de Milan, avait été vendu 6 millions d'euros à un homme d'affaires chinois.