Cette baisse s'explique principalement par deux raisons. Les taux d'intérêts extrêmement bas font que les futurs propriétaires ne doivent plus nécessairement emprunter sur une très longue période. Début 2014, ceux qui souhaitent emprunter 150.000 euros avec une capacité de remboursement mensuelle de 750 euros devaient contracter un prêt sur une durée de 30 ans. Aujourd'hui, pour des mensualités et un montant équivalents, il est possible de réduire la durée du prêt à un peu plus de 20 ans.

Les banques ne sont, en outre, plus désireuses de prêter à très long terme, car elles encourent plus de risques. C'est pourquoi leurs taux d'intérêts sur 30 ans sont moins avantageux.