Le marché hypothécaire s'est replié au cours du premier trimestre de 2012 par rapport au trimestre précédent, à la suite de la suppression de certains incitants fiscaux, indique jeudi l'Union professionnelle du crédit.

Tant les demandes de crédit (- 19,39 %) que les crédits octroyés (- 24,1 %) ont régressé au cours des trois premiers mois de l'année.

Plus de 48.000 crédits ont été octroyés (hors refinancement), pour un montant total de 5 milliards d'euros. "Le nombre de crédits hypothécaires octroyés au cours du premier trimestre de 2012 se situe à peu près au même niveau qu'au premier trimestre de 2010", souligne l'UPC.

La fédération constate également que le nombre de crédits de rénovation (environ 12.600) a chuté de près de moitié, tandis que le nombre de crédits à la construction a baissé d'un tiers (environ 5.500).

Le montant des crédits octroyés est lui aussi en baisse (- 10,66 %). Le montant moyen emprunté pour l'achat d'un logement est d'un peu moins de 133.000 euros.

Trends.be, avec Belga

Le marché hypothécaire s'est replié au cours du premier trimestre de 2012 par rapport au trimestre précédent, à la suite de la suppression de certains incitants fiscaux, indique jeudi l'Union professionnelle du crédit.Tant les demandes de crédit (- 19,39 %) que les crédits octroyés (- 24,1 %) ont régressé au cours des trois premiers mois de l'année.Plus de 48.000 crédits ont été octroyés (hors refinancement), pour un montant total de 5 milliards d'euros. "Le nombre de crédits hypothécaires octroyés au cours du premier trimestre de 2012 se situe à peu près au même niveau qu'au premier trimestre de 2010", souligne l'UPC.La fédération constate également que le nombre de crédits de rénovation (environ 12.600) a chuté de près de moitié, tandis que le nombre de crédits à la construction a baissé d'un tiers (environ 5.500).Le montant des crédits octroyés est lui aussi en baisse (- 10,66 %). Le montant moyen emprunté pour l'achat d'un logement est d'un peu moins de 133.000 euros.Trends.be, avec Belga