Le siège de la nouvelle entité qui sera formée lors de la fusion des filiales de Sanofi-Aventis en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg, sera situé dans notre pays, a déclaré vendredi un porte-parole de la direction au cours de négociations, à Diegem, sur la restructuration de la société pharmaceutique.

Les syndicats réagissent prudemment et souhaitent que le CEO de la société confirme cette information lors des nouvelles négociations, prévues vendredi prochain.

Chez Sanofi-Aventis, 87 des 250 emplois devraient disparaître. Cette restructuration est une décision de la direction française. Objectif : fusionner des filiales en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg en une seule entité. Aux Pays-Bas, 70 des 220 emplois sont menacés.

Trends.be, avec Belga

Le siège de la nouvelle entité qui sera formée lors de la fusion des filiales de Sanofi-Aventis en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg, sera situé dans notre pays, a déclaré vendredi un porte-parole de la direction au cours de négociations, à Diegem, sur la restructuration de la société pharmaceutique.Les syndicats réagissent prudemment et souhaitent que le CEO de la société confirme cette information lors des nouvelles négociations, prévues vendredi prochain.Chez Sanofi-Aventis, 87 des 250 emplois devraient disparaître. Cette restructuration est une décision de la direction française. Objectif : fusionner des filiales en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg en une seule entité. Aux Pays-Bas, 70 des 220 emplois sont menacés.Trends.be, avec Belga