Le parc immobilier de Franco Dragone saisi par la justice

13/09/18 à 10:46 - Mise à jour à 10:46

Source: Belga

Le parc immobilier de Franco Dragone, des maisons, des appartements, des terrains, a été saisi à titre conservatoire par la justice en décembre 2016, peut-on lire jeudi dans l'Echo. Le crainte que l'entrepreneur artistique installé à La Louvière parte à l'étranger aurait motivé la décision judiciaire. Une information judiciaire a par ailleurs été ouverte, notamment pour tentative d'organisation d'insolvabilité.

Le parc immobilier de Franco Dragone saisi par la justice

Franco Dragone. © Belga

Mercredi, le Setca dénonçait la fermeture prochaine, selon lui, de la société Productions du Dragon qui a connu plusieurs récentes vagues de licenciements et dont les derniers préavis, concernant dix travailleurs, devraient être délivrés en octobre 2018. Dans un communiqué, mercredi, la direction de l'entreprise annonçait, de son côté, son intention de poursuivre son plan de réorganisation ainsi que de maintenir une activité en Belgique, en particulier à La Louvière.

Selon le journal l'Echo de jeudi, le parc immobilier de Franco Dragone a été saisi en décembre 2016 à titre conservatoire par un juge d'instruction montois, dans le cadre d'une instruction sur des faits de fraude fiscale et de blanchiment de la part de Franco Dragone, inculpé dans le cadre du dossier.

La justice montoise craindrait en effet que l'artiste se replie à l'étranger. Des créanciers auraient, de plus, déposé une plainte au parquet de Mons concernant, notamment, des abus de biens sociaux, tentative d'escroquerie, publication de faux bilans, tentative d'organisation d'insolvabilité.

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires