La valeur convenue entre les parties pour l'immeuble s'e?le?ve a? € 475 millions. Ceci fait de cette transaction immobilie?re la plus importante re?alise?e dans le marche? belge des bureaux pour un seul ba?timent.

Le loyer de l'anne?e en cours e?tant de € 26,8 millions (€ 229/m² de bureau), le montant de € 475 millions repre?sente un rendement locatif brut de 5,64%. Le bien totalisant 104.998 m² de bureau, ce montant repre?sente e?galement une valeur rapporte?e au m² de bureau de € 4.524.

La transaction induit pour Cofinimmo une moins-value comptable re?alise?e de € 25 millions. L'ope?ration a implique? le paiement de droits d'enregistrement pour un montant de € 27 millions.

"Cette transaction immobilie?re est doublement avantageuse pour Cofinimmo et ses actionnaires, déclare Jean-Edouard Carbonnelle, le CEO de la Sicafi. D'une part, depuis 2005, le loyer contractuel a cru? de 11% dans un contexte de marche? locatif peu soutenu. D'autre part, cette ope?ration nous permet de re?duire la part des bureaux dans notre portefeuille a? 40%, ce qui était un de nos objectifs stratégiques. Enfin, vu sa taille tre?s importante, la sortie de cet immeuble de notre portefeuille de bureaux y ame?liorera l'e?quilibre des risques", ajoute le patron.

Philippe Coulée

La valeur convenue entre les parties pour l'immeuble s'e?le?ve a? € 475 millions. Ceci fait de cette transaction immobilie?re la plus importante re?alise?e dans le marche? belge des bureaux pour un seul ba?timent. Le loyer de l'anne?e en cours e?tant de € 26,8 millions (€ 229/m² de bureau), le montant de € 475 millions repre?sente un rendement locatif brut de 5,64%. Le bien totalisant 104.998 m² de bureau, ce montant repre?sente e?galement une valeur rapporte?e au m² de bureau de € 4.524. La transaction induit pour Cofinimmo une moins-value comptable re?alise?e de € 25 millions. L'ope?ration a implique? le paiement de droits d'enregistrement pour un montant de € 27 millions. "Cette transaction immobilie?re est doublement avantageuse pour Cofinimmo et ses actionnaires, déclare Jean-Edouard Carbonnelle, le CEO de la Sicafi. D'une part, depuis 2005, le loyer contractuel a cru? de 11% dans un contexte de marche? locatif peu soutenu. D'autre part, cette ope?ration nous permet de re?duire la part des bureaux dans notre portefeuille a? 40%, ce qui était un de nos objectifs stratégiques. Enfin, vu sa taille tre?s importante, la sortie de cet immeuble de notre portefeuille de bureaux y ame?liorera l'e?quilibre des risques", ajoute le patron. Philippe Coulée