Entre août 2018 et juillet 2019, 40.957 permis ont été octroyés en Flandre (16.897 maisons unifamiliales et 24.060 appartements) contre 49.308 l'année précédente (17.589 maisons unifamiliales et 31.719 appartements), relève la Confédération Construction. "Cette forte baisse est due aux modifications dans la réglementation énergétique des bâtiments (PEB) intervenue il y a deux ans", a justifié M. de Mûelenaere. "La Flandre reste toutefois un moteur pour le secteur de le construction", a-t-il ajouté. Pour l'année 2020, la Confédération Construction entrevoit une croissance du nombre de nouveaux logements autorisés de 10 à 15% sur l'ensemble de la Belgique. L'incertitude est toutefois de mise au nord du pays avec la suppression dès le 1er janvier prochain du bonus logement (woonbonus). "Cela reste une vraie question", a confié Robert de Mûelenaere.

Au sud du pays, la situation est à l'inverse particulièrement stable en Wallonie. Ainsi, 11.305 permis ont été accordés entre août 2018 et juillet 2019 (5.745 maisons unifamiliales et 5.560 appartements) contre 11.381 l'année précédente (5.703 maisons unifamiliales et 5.678 appartements). La place de la maison y est bien plus prépondérante que dans les deux autres régions. Elle y représente 51% des permis, contre 41% en Flandre et seulement 7% à Bruxelles.

La Région bruxelloise, elle, enregistre aussi une forte baisse des permis octroyés, de 1.678 à 930 en un an. La Confédération Construction pointe notamment les coûts et les difficultés inhérentes à l'introduction d'un permis. "C'est dommage et cela doit interpeller les pouvoirs publics", a conclu Robert de Mûelenaere.

La Confédération construction tiendra son Forum Construction annuel le jeudi 5 mars en marge du salon Batibouw à Bruxelles.

Entre août 2018 et juillet 2019, 40.957 permis ont été octroyés en Flandre (16.897 maisons unifamiliales et 24.060 appartements) contre 49.308 l'année précédente (17.589 maisons unifamiliales et 31.719 appartements), relève la Confédération Construction. "Cette forte baisse est due aux modifications dans la réglementation énergétique des bâtiments (PEB) intervenue il y a deux ans", a justifié M. de Mûelenaere. "La Flandre reste toutefois un moteur pour le secteur de le construction", a-t-il ajouté. Pour l'année 2020, la Confédération Construction entrevoit une croissance du nombre de nouveaux logements autorisés de 10 à 15% sur l'ensemble de la Belgique. L'incertitude est toutefois de mise au nord du pays avec la suppression dès le 1er janvier prochain du bonus logement (woonbonus). "Cela reste une vraie question", a confié Robert de Mûelenaere. Au sud du pays, la situation est à l'inverse particulièrement stable en Wallonie. Ainsi, 11.305 permis ont été accordés entre août 2018 et juillet 2019 (5.745 maisons unifamiliales et 5.560 appartements) contre 11.381 l'année précédente (5.703 maisons unifamiliales et 5.678 appartements). La place de la maison y est bien plus prépondérante que dans les deux autres régions. Elle y représente 51% des permis, contre 41% en Flandre et seulement 7% à Bruxelles. La Région bruxelloise, elle, enregistre aussi une forte baisse des permis octroyés, de 1.678 à 930 en un an. La Confédération Construction pointe notamment les coûts et les difficultés inhérentes à l'introduction d'un permis. "C'est dommage et cela doit interpeller les pouvoirs publics", a conclu Robert de Mûelenaere. La Confédération construction tiendra son Forum Construction annuel le jeudi 5 mars en marge du salon Batibouw à Bruxelles.