Le constat est aujourd'hui implacable. Aucune ville wallonne ne dispose actuellement d'une feuille de route urbanistique aussi élaborée que celle de Charleroi. Tout y est écrit noir sur blanc. Que ce soit les grandes lignes à suivre, les pôles d'attraction à redynamiser ou les besoins à combler. Reste seulement à trouver les investisseurs privés pour concrétiser les intentions. Un élément plus compliqué que prévu pour les décideurs carolos. D'autant que le milieu immobilier wallon et bruxellois reste encore sceptique sur l'opportunité d'investir à Charleroi. " Les loyers sont trop faibles pour assurer une certaine rentabilité ", nous disait encore récemment un développeur wallon de premier plan. " C'est encore trop tôt ", affirmait un autre. Il faut dire qu'on ne panse pas de telles plaies en quelques présentations PowerPoint ou par le biais d'une communication attractive. Dans cette situation, l'idéal est de trouver l'un ou l'autre précurseur qui n'a pas froid aux yeux.
...