Neo doit être aménagé sur le plateau du Heysel. Il prévoit notamment la construction d'un centre commercial de 72.000 m2, 9.000 m2 d'établissements horeca, 590 habitations, des bureaux, des crèches, etc.

L'an passé, le gouvernement flamand avait déjà rendu un avis négatif sur les aspects urbanistiques. "L'impact négatif sur la mobilité et l'environnement est trop grand", a expliqué le ministre sortant de l'Environnement, Koen Van den Heuvel. "J'estime en outre que le méga-centre commercial menace d'avoir un effet négatif sur le commerce dans les villes et communes avoisinantes. C'est en contradiction flagrante avec notre vision d'un renforcement des centres urbains".