Pour la période 2020-2024, le parc immobilier sera ainsi optimalisé, mis en adéquation avec les nouveaux enjeux (performance énergétique, situation centrale et proche des gares, modularité, bien-être des travailleurs, ...) et pourra compter sur une gestion centralisée, prédictive et professionnalisée.

A titre d'exemple, à Namur, où elle a son siège, les bâtiments administratifs de la Région passeront de 40 actuellement à 12 en 2024.

"Pour l'ensemble de ces rationalisations, les coûts de rénovation et de maintenance seront réduits et les économies d'énergie largement accrues", a souligné le ministre wallon du Budget, Jean-Luc Crucke.

Pour la période 2020-2024, le parc immobilier sera ainsi optimalisé, mis en adéquation avec les nouveaux enjeux (performance énergétique, situation centrale et proche des gares, modularité, bien-être des travailleurs, ...) et pourra compter sur une gestion centralisée, prédictive et professionnalisée. A titre d'exemple, à Namur, où elle a son siège, les bâtiments administratifs de la Région passeront de 40 actuellement à 12 en 2024. "Pour l'ensemble de ces rationalisations, les coûts de rénovation et de maintenance seront réduits et les économies d'énergie largement accrues", a souligné le ministre wallon du Budget, Jean-Luc Crucke.