Le fédéral souhaite ainsi éviter de mettre en difficulté les entreprises concernées, alors que près de la moitié des chantiers de la Régie sont actuellement à l'arrêt à cause de la crise du coronavirus. L'objectif est désormais de reprendre les travaux là où c'est possible, indique le ministre CD&V dans un communiqué.

Actuellement, la Régie gère 414 chantiers dont environ 45% sont suspendus à cause de la crise du coronavirus. D'autres ont été bouclés (9,4%) ou attendent d'être entamés (21,3%), tandis qu'on continue à travailler sur environ 20% d'entre eux.

Le but est de remettre en mouvement les chantiers, là où cela est possible, indique M. Geens. L'administration prend contact avec les entrepreneurs ayant suspendu les travaux, pour examiner avec eux comment redémarrer avec les mesures de sécurité nécessaires pour assurer la protection de la santé du personnel, précise-t-il.

Le fédéral souhaite ainsi éviter de mettre en difficulté les entreprises concernées, alors que près de la moitié des chantiers de la Régie sont actuellement à l'arrêt à cause de la crise du coronavirus. L'objectif est désormais de reprendre les travaux là où c'est possible, indique le ministre CD&V dans un communiqué. Actuellement, la Régie gère 414 chantiers dont environ 45% sont suspendus à cause de la crise du coronavirus. D'autres ont été bouclés (9,4%) ou attendent d'être entamés (21,3%), tandis qu'on continue à travailler sur environ 20% d'entre eux. Le but est de remettre en mouvement les chantiers, là où cela est possible, indique M. Geens. L'administration prend contact avec les entrepreneurs ayant suspendu les travaux, pour examiner avec eux comment redémarrer avec les mesures de sécurité nécessaires pour assurer la protection de la santé du personnel, précise-t-il.