Selon Mathieu Sonck, président d'Inter-Environnement, plusieurs arguments des associations ont été entendus.

Les associations protestaient essentiellement contre la disparition programmée des 300 platanes situés le long de la chaussée et que la Région avait prévu de remplacer par d'autres essences d'arbre, et l'enlèvement des millions de pavés du revêtement actuel de cette longue voie de pénétration au coeur de la ville.

Ce ne sont pas ces éléments qui étaient invoqués dans l'action en cessation mais plusieurs défauts apparents dans la procédure de délivrance du permis accordé en 2008.

D'après Mathieu Sonck, la Juge a ainsi estimé qu'il eût fallu un permis pour le caniveau technique que la Région a prévu d'aménager sous la chaussée pour faire passer l'ensemble des conduits techniques (égoûts, électricité, gaz,...).

Elle a également estimé que les réponses émises aux objections formulées lors de la concertation préalable à la délivrance du permis ont été insuffisantes et surtout que la demande de permis aurait dû faire l'objet d'un rapport d'incidence.

Trends.be avec Belga

Selon Mathieu Sonck, président d'Inter-Environnement, plusieurs arguments des associations ont été entendus. Les associations protestaient essentiellement contre la disparition programmée des 300 platanes situés le long de la chaussée et que la Région avait prévu de remplacer par d'autres essences d'arbre, et l'enlèvement des millions de pavés du revêtement actuel de cette longue voie de pénétration au coeur de la ville. Ce ne sont pas ces éléments qui étaient invoqués dans l'action en cessation mais plusieurs défauts apparents dans la procédure de délivrance du permis accordé en 2008. D'après Mathieu Sonck, la Juge a ainsi estimé qu'il eût fallu un permis pour le caniveau technique que la Région a prévu d'aménager sous la chaussée pour faire passer l'ensemble des conduits techniques (égoûts, électricité, gaz,...). Elle a également estimé que les réponses émises aux objections formulées lors de la concertation préalable à la délivrance du permis ont été insuffisantes et surtout que la demande de permis aurait dû faire l'objet d'un rapport d'incidence. Trends.be avec Belga