La taxe passe ainsi de 600 euros pour un bien autre qu'un studio à 800 euros, auxquels s'ajoutent 50 euros de taxe environnementale.

Les personnes concernées le savaient déjà depuis un an mais la hausse n'a été effective que lors du mois de juin dernier, à l'envoi de l'avertissement extrait de rôle.

Une centaine de seconds résidents ont déjà entamé des démarches auprès du cabinet d'avocats Antaxius, qui a dès lors lancé trois "class actions" liées à cette problématique.

Fin 2018, le littoral comptait 97.599 résidences secondaires.

La taxe passe ainsi de 600 euros pour un bien autre qu'un studio à 800 euros, auxquels s'ajoutent 50 euros de taxe environnementale. Les personnes concernées le savaient déjà depuis un an mais la hausse n'a été effective que lors du mois de juin dernier, à l'envoi de l'avertissement extrait de rôle. Une centaine de seconds résidents ont déjà entamé des démarches auprès du cabinet d'avocats Antaxius, qui a dès lors lancé trois "class actions" liées à cette problématique. Fin 2018, le littoral comptait 97.599 résidences secondaires.