Le représentant du secteur de la construction en Belgique dit avoir insisté "toute la semaine" pour recevoir des instructions claires concernant les mesures de quarantaine que prendra le gouvernement fédéral pour les travailleurs étrangers qui passeront les fêtes de fin d'année dans leur pays d'origine.

Le SPF Intérieur prévoit, dès le 18 décembre, de placer en quarantaine pendant dix jours les personnes qui reviennent d'une zone rouge, avec un test obligatoire au 7e jour.

"Cependant, nous manquons d'instructions claires, alors que le congé de la construction commence ce soir. Le gouvernement sera donc très en retard pour donner des informations précises sur les règles de quarantaine. La Confédération Construction comprend très bien que les travailleurs étrangers veuillent passer les fêtes de fin d'année avec leur famille dans leur pays d'origine, mais souhaite également que les entreprises de construction puissent reprendre leurs activités le 4 janvier en toute sécurité", explique la Confédération Construction.

La fédération sectorielle propose que les travailleurs étrangers qui passent les vacances dans leur pays d'origine puissent passer un test PCR à leur retour. Si ce test est négatif, le travailleur en question pourra revenir travailler en Belgique et ne devra pas se placer en quarantaine.

Le représentant du secteur de la construction en Belgique dit avoir insisté "toute la semaine" pour recevoir des instructions claires concernant les mesures de quarantaine que prendra le gouvernement fédéral pour les travailleurs étrangers qui passeront les fêtes de fin d'année dans leur pays d'origine. Le SPF Intérieur prévoit, dès le 18 décembre, de placer en quarantaine pendant dix jours les personnes qui reviennent d'une zone rouge, avec un test obligatoire au 7e jour. "Cependant, nous manquons d'instructions claires, alors que le congé de la construction commence ce soir. Le gouvernement sera donc très en retard pour donner des informations précises sur les règles de quarantaine. La Confédération Construction comprend très bien que les travailleurs étrangers veuillent passer les fêtes de fin d'année avec leur famille dans leur pays d'origine, mais souhaite également que les entreprises de construction puissent reprendre leurs activités le 4 janvier en toute sécurité", explique la Confédération Construction. La fédération sectorielle propose que les travailleurs étrangers qui passent les vacances dans leur pays d'origine puissent passer un test PCR à leur retour. Si ce test est négatif, le travailleur en question pourra revenir travailler en Belgique et ne devra pas se placer en quarantaine.