Hors héritage, 58% des Belges disent ne pas du tout être actifs sur le marché des investissements. Chez les moins de 35 ans, la proportion atteint même 74%, selon l'étude menée par iVox auprès d'un échantillon de 1.000 personnes. L'âge n'est pas la seule variable, rapporte Beobank. "En comparaison avec les titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur, les personnes sans diplôme sont aussi plus nombreuses à dire qu'elles n'investissent pas (62% contre 51%)." Les formes de placement les plus populaires sont les fonds de placement (24%), les assurances placement (19%) et les actions (18%). Environ un Belge sur dix possède des obligations.

Hors héritage, 58% des Belges disent ne pas du tout être actifs sur le marché des investissements. Chez les moins de 35 ans, la proportion atteint même 74%, selon l'étude menée par iVox auprès d'un échantillon de 1.000 personnes. L'âge n'est pas la seule variable, rapporte Beobank. "En comparaison avec les titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur, les personnes sans diplôme sont aussi plus nombreuses à dire qu'elles n'investissent pas (62% contre 51%)." Les formes de placement les plus populaires sont les fonds de placement (24%), les assurances placement (19%) et les actions (18%). Environ un Belge sur dix possède des obligations.