Les acheteurs répondent de nouveau présents et les banques/courtiers ont traité de 20 à 30% de dossiers supplémentaires au premier semestre 2010 par rapport au premier semestre 2009.

Les acheteurs ont aussi modifié leurs comportements. Ainsi, ils optent désormais pour des taux variables alors que les taux fixes étaient la règle en 2008. Plus de la moitié des contrats sont à taux variable désormais. Les taux bas favorisent aussi l'attractivité des prêts variables annuellement.

Trends.be avec Belga

Les acheteurs répondent de nouveau présents et les banques/courtiers ont traité de 20 à 30% de dossiers supplémentaires au premier semestre 2010 par rapport au premier semestre 2009. Les acheteurs ont aussi modifié leurs comportements. Ainsi, ils optent désormais pour des taux variables alors que les taux fixes étaient la règle en 2008. Plus de la moitié des contrats sont à taux variable désormais. Les taux bas favorisent aussi l'attractivité des prêts variables annuellement. Trends.be avec Belga