Cette hausse intervient après un recul des prix constaté lors des trois premiers mois de l'année.

En Flandre, la hausse a atteint 2% (à 264.037 euros); elle s'élève à 4,5% à Bruxelles (à 434.606 euros) et 3,9% en Wallonie (à 183.670 euros). Cette augmentation est constatée sur l'ensemble des provinces wallonnes à l'exception de la province de Namur, selon les notaires.

Le prix moyen d'un appartement en Belgique a également augmenté de 1,9% par rapport au premier trimestre 2017, à 218.599 euros. La hausse sur la période atteint 2,4% en Flandre (à 224.493 euros) et 1,1% à Bruxelles (à 236.065 euros), tandis que les prix sont restés stables en Wallonie (+0,1%, à 171.788 euros).

Quant au prix moyen d'un terrain à bâtir en Belgique, il s'est tassé (-0,16%), à 138.246 euros, mais le prix moyen par mètre carré a augmenté de 5,3%, à 191,1 euros.

Le baromètre des notaires révèle par ailleurs une diminution de 1,4% du nombre de transactions immobilières au deuxième trimestre, après le record historique du premier trimestre. Au deuxième trimestre 2017, le nombre de transactions immobilières a baissé de 2,9% en Flandre, par rapport au 1er trimestre 2017, alors que Bruxelles a enregistré une croissance de 5%. Le nombre de transactions est resté stable en Wallonie comparé au trimestre précédent.

Le premier semestre n'en réussit pas moins à égaler le premier semestre 2016, qui constituait une période record au niveau du nombre de transactions en Belgique.

Cette hausse intervient après un recul des prix constaté lors des trois premiers mois de l'année. En Flandre, la hausse a atteint 2% (à 264.037 euros); elle s'élève à 4,5% à Bruxelles (à 434.606 euros) et 3,9% en Wallonie (à 183.670 euros). Cette augmentation est constatée sur l'ensemble des provinces wallonnes à l'exception de la province de Namur, selon les notaires. Le prix moyen d'un appartement en Belgique a également augmenté de 1,9% par rapport au premier trimestre 2017, à 218.599 euros. La hausse sur la période atteint 2,4% en Flandre (à 224.493 euros) et 1,1% à Bruxelles (à 236.065 euros), tandis que les prix sont restés stables en Wallonie (+0,1%, à 171.788 euros). Quant au prix moyen d'un terrain à bâtir en Belgique, il s'est tassé (-0,16%), à 138.246 euros, mais le prix moyen par mètre carré a augmenté de 5,3%, à 191,1 euros. Le baromètre des notaires révèle par ailleurs une diminution de 1,4% du nombre de transactions immobilières au deuxième trimestre, après le record historique du premier trimestre. Au deuxième trimestre 2017, le nombre de transactions immobilières a baissé de 2,9% en Flandre, par rapport au 1er trimestre 2017, alors que Bruxelles a enregistré une croissance de 5%. Le nombre de transactions est resté stable en Wallonie comparé au trimestre précédent. Le premier semestre n'en réussit pas moins à égaler le premier semestre 2016, qui constituait une période record au niveau du nombre de transactions en Belgique.