Le secteur du retail a déjà connu des moments plus florissants qu'actuellement. Un take-up (prise en occupation) en baisse, des loyers qui stagnent et des projets qui sont de plus en plus compliqués à sortir de terre partout en Belgique. Sans parler de la crise d'identité que traverse le secteur, écartelé entre l'e-commerce, le magasin physique et la place toujours plus grande du digital. Un contexte peu reluisant qui entraîne un constat inévitable : les enseignes doivent se repositionner et se réinventer si elles veulent survivre et s'assurer un avenir durable.
...