Dans sa lutte contre la fraude sociale dans le secteur de la construction, le gouvernement fédéral oublie le segment de la construction résidentielle pour les particuliers, qui pèse environ 40 % du chiffre d'affaires du secteur, souligne lundi la Confédération Construction dans un communiqué.

La confédération, qui dit "bien évidemment" soutenir l'effort gouvernemental contre la fraude dans le secteur, demande ainsi au gouvernement "de ne pas perdre de vue" le segment de la construction résidentielle pour les particuliers.

L'organisation sectorielle propose, par exemple, de lier l'octroi des primes ou subsides aux particuliers à la condition que ceux-ci fassent appel à des entrepreneurs en ordre sur le plan de l'accès à la profession et n'ayant pas de dettes sociales ou fiscales au moment de la conclusion du contrat.

Trends.be, avec Belga

Dans sa lutte contre la fraude sociale dans le secteur de la construction, le gouvernement fédéral oublie le segment de la construction résidentielle pour les particuliers, qui pèse environ 40 % du chiffre d'affaires du secteur, souligne lundi la Confédération Construction dans un communiqué.La confédération, qui dit "bien évidemment" soutenir l'effort gouvernemental contre la fraude dans le secteur, demande ainsi au gouvernement "de ne pas perdre de vue" le segment de la construction résidentielle pour les particuliers.L'organisation sectorielle propose, par exemple, de lier l'octroi des primes ou subsides aux particuliers à la condition que ceux-ci fassent appel à des entrepreneurs en ordre sur le plan de l'accès à la profession et n'ayant pas de dettes sociales ou fiscales au moment de la conclusion du contrat.Trends.be, avec Belga