"S'il n'y a aucun recours, ils commenceront au printemps 2011, mais nous laissons ce dossier poursuivre son cheminement administratif", a déclaré le Development Manager, Vittorio Mettewie, à l'agence BELGA.

Le promoteur se veut néanmoins confiant, reconnaissant que le projet pourrait être retardé de six à neuf mois en cas de recours, mais ce délai sera mis à profit pour préparer le chantier avec les entreprises de la région verviétoise.

D'un point de vue commercial, le promoteur va activer les contacts entrepris il y a déjà de nombreux mois "vis-à-vis des enseignes tenues bien au chaud et qui souhaitent investir à Verviers. Nous voulons, dans le cadre de ce projet, mettre Verviers en avant mais surtout offrir une offre complémentaire aux enseignes déjà existantes au centre de Verviers", conclut Vittorio Mettewie.

Les promoteurs du projet verviétois profiteront donc pleinement du Mapic, qui se tient en ce moment à Cannes jusqu'au 19 novembre, pour conclure certains accords.

Trends.be avec Belga

"S'il n'y a aucun recours, ils commenceront au printemps 2011, mais nous laissons ce dossier poursuivre son cheminement administratif", a déclaré le Development Manager, Vittorio Mettewie, à l'agence BELGA. Le promoteur se veut néanmoins confiant, reconnaissant que le projet pourrait être retardé de six à neuf mois en cas de recours, mais ce délai sera mis à profit pour préparer le chantier avec les entreprises de la région verviétoise. D'un point de vue commercial, le promoteur va activer les contacts entrepris il y a déjà de nombreux mois "vis-à-vis des enseignes tenues bien au chaud et qui souhaitent investir à Verviers. Nous voulons, dans le cadre de ce projet, mettre Verviers en avant mais surtout offrir une offre complémentaire aux enseignes déjà existantes au centre de Verviers", conclut Vittorio Mettewie. Les promoteurs du projet verviétois profiteront donc pleinement du Mapic, qui se tient en ce moment à Cannes jusqu'au 19 novembre, pour conclure certains accords. Trends.be avec Belga