Selon l'organisation de consommateurs, le projet de loi déposé par le ministre de la Protection des consommateurs Kris Peeters contient un point "très problématique voire totalement inacceptable". Celui-ci concerne "la pratique des prêteurs qui consiste à sanctionner par un taux d'intérêt plus élevé un consommateur qui déciderait de changer de produit annexe (une assurance habitation par exemple) pour en souscrire une plus intéressante auprès d'un autre assureur."

"Le projet actuel permet au prêteur d'interdire au consommateur de changer de produit annexe. Ce dernier est dès lors littéralement pris en otage", affirme Test-Achats. L'organisation de consommateurs demande que la concurrence entre prêteurs soit encouragée ainsi que la mobilité de consommateurs en permettant à ces derniers de changer facilement de prêteur lorsqu'ils trouvent une offre plus intéressante ailleurs.

Selon l'organisation de consommateurs, le projet de loi déposé par le ministre de la Protection des consommateurs Kris Peeters contient un point "très problématique voire totalement inacceptable". Celui-ci concerne "la pratique des prêteurs qui consiste à sanctionner par un taux d'intérêt plus élevé un consommateur qui déciderait de changer de produit annexe (une assurance habitation par exemple) pour en souscrire une plus intéressante auprès d'un autre assureur." "Le projet actuel permet au prêteur d'interdire au consommateur de changer de produit annexe. Ce dernier est dès lors littéralement pris en otage", affirme Test-Achats. L'organisation de consommateurs demande que la concurrence entre prêteurs soit encouragée ainsi que la mobilité de consommateurs en permettant à ces derniers de changer facilement de prêteur lorsqu'ils trouvent une offre plus intéressante ailleurs.