"Par conséquent, le renom à la convention d'occupation à titre précaire conclue avec la Ferme du Chant des Cailles a été notifié concomitamment à la publication de l'appel à concession. La Ferme du Chant des Cailles est libre d'introduire une offre dans le cadre de cet appel à concession, au même titre que tout autre opérateur intéressé par le projet", a a indiqué la SISP, dans un communiqué.

Pour rappel, le Logis-Floréal a décidé d'activer le projet de construction de 70 logements sur une partie du terrain qui lui appartient en le faisant cohabiter avec l'implantation d'un projet d'agriculture en milieu urbain. À la fin du mois de mars dernier, la conciliation entre la commune de Watermael-Boitsfort et la Région bruxelloise sur le devenir du site avait échoué.

Le Logis Floréal entend désormais "créer la ville de demain qui intègre deux préoccupations essentielles: le logement et l'agriculture. Ce projet comprend la construction de 70 logements sociaux et moyens (ndlr: à laquelle la commune s'est opposée), d'un équipement collectif (type salle polyvalente) et l'intégration de l'agriculture en milieu urbain".

En ce qui concerne le volet constructions, un marché public de services a été lancé afin de désigner un bureau d'études pluridisciplinaire. Le bureau d'études sélectionné sera chargé de concevoir le projet innovant s'intégrant dans le contexte de la Cité-jardin classée et en lien avec le projet d'agriculture et de cohésion sociale.

"En ce qui concerne le volet agriculture en milieu urbain et de cohésion sociale, l'adjudicateur souhaite désormais mettre en concurrence l'occupation d'une partie de la parcelle (+/- 22.500 m², soit 75 % de la superficie totale de la parcelle) afin de respecter l'obligation légale de mise en concurrence du droit d'occuper la propriété publique pour y exploiter une activité, mais aussi afin d'assurer son devoir de transparence concernant l'octroi de l'exploitation de cette parcelle. Enfin, ce sera également l'occasion de rencontrer au mieux les objectifs de cohésion sociale poursuivis par l'adjudicateur".

Selon la Société Immobilière de Service Public, cette mise en concurrence prendra la forme d'une concession de services.

Par cet appel à concession de services, Le Logis-Floréal entend favoriser l'articulation des deux volets de son projet immobilier (les logements et l'agriculture en milieu urbain), et veiller à l'intégration des locataires sociaux dans les activités qui seront développées sur son terrain.

La concession de services sera octroyée pour une durée de 10 ans. Elle démarrera au plus tôt le 1er janvier 2023. Les offres devront être déposées au plus tard le 19 août prochain.

"Par conséquent, le renom à la convention d'occupation à titre précaire conclue avec la Ferme du Chant des Cailles a été notifié concomitamment à la publication de l'appel à concession. La Ferme du Chant des Cailles est libre d'introduire une offre dans le cadre de cet appel à concession, au même titre que tout autre opérateur intéressé par le projet", a a indiqué la SISP, dans un communiqué. Pour rappel, le Logis-Floréal a décidé d'activer le projet de construction de 70 logements sur une partie du terrain qui lui appartient en le faisant cohabiter avec l'implantation d'un projet d'agriculture en milieu urbain. À la fin du mois de mars dernier, la conciliation entre la commune de Watermael-Boitsfort et la Région bruxelloise sur le devenir du site avait échoué. Le Logis Floréal entend désormais "créer la ville de demain qui intègre deux préoccupations essentielles: le logement et l'agriculture. Ce projet comprend la construction de 70 logements sociaux et moyens (ndlr: à laquelle la commune s'est opposée), d'un équipement collectif (type salle polyvalente) et l'intégration de l'agriculture en milieu urbain". En ce qui concerne le volet constructions, un marché public de services a été lancé afin de désigner un bureau d'études pluridisciplinaire. Le bureau d'études sélectionné sera chargé de concevoir le projet innovant s'intégrant dans le contexte de la Cité-jardin classée et en lien avec le projet d'agriculture et de cohésion sociale. "En ce qui concerne le volet agriculture en milieu urbain et de cohésion sociale, l'adjudicateur souhaite désormais mettre en concurrence l'occupation d'une partie de la parcelle (+/- 22.500 m², soit 75 % de la superficie totale de la parcelle) afin de respecter l'obligation légale de mise en concurrence du droit d'occuper la propriété publique pour y exploiter une activité, mais aussi afin d'assurer son devoir de transparence concernant l'octroi de l'exploitation de cette parcelle. Enfin, ce sera également l'occasion de rencontrer au mieux les objectifs de cohésion sociale poursuivis par l'adjudicateur". Selon la Société Immobilière de Service Public, cette mise en concurrence prendra la forme d'une concession de services. Par cet appel à concession de services, Le Logis-Floréal entend favoriser l'articulation des deux volets de son projet immobilier (les logements et l'agriculture en milieu urbain), et veiller à l'intégration des locataires sociaux dans les activités qui seront développées sur son terrain. La concession de services sera octroyée pour une durée de 10 ans. Elle démarrera au plus tôt le 1er janvier 2023. Les offres devront être déposées au plus tard le 19 août prochain.