Bruxelles cherche à liquider ses fins de stock. C'était l'un de nos principaux constats lors de l'analyse du marché immobilier neuf du premier semestre, publié en septembre dernier. De nombreuses promotions immobilières ne comprenaient alors plus que quelques unités, gonflant les statistiques du nombre de projets en cours de développement. Un trimestre plus tard, les promoteurs ont réussi à donner un premier coup de balai et à liquider une partie de cette encombrante commercialisation. On le voit surtout dans l'ouest de Bruxelles où, en trois mois, le nombre de projets en cours est passé de 32 à 23, soit une diminution de près d'un tiers, selon les dernières données trimestrielles livrées par le bureau d'expertise de Crombrugghe & Partners.
...