Il y aura donc bien un salon de l'immobilier à Bruxelles en 2019. Organisé depuis 2009 à Tour & Taxis, Realty a annoncé au printemps dernier son déménagement à Knokke pour sa prochaine édition qui se déroulera les 19 et 20 septembre 2019. Une manière de redynamiser un événement quelque peu à bout de souffle. La place ne sera pas restée vacante bien longtemps. Un nouveau salon, toujours à destination des professionnels et baptisé We are Real Estate, sera organisé à Bruxelles les 22 et 23 mai 2019 dans le Palais 7 de Brussels Expo. Et qui retrouve-t-on à la barre de ce nouveau venu ? Matexpo via Gregory Olszewski, l'actuel directeur de ce salon de la construction...Realty, qui aura piloté ce salon pendant les six premières éditions. "Il est évident que le départ de Realty pour la Côte belge nous a ouvert un...

Il y aura donc bien un salon de l'immobilier à Bruxelles en 2019. Organisé depuis 2009 à Tour & Taxis, Realty a annoncé au printemps dernier son déménagement à Knokke pour sa prochaine édition qui se déroulera les 19 et 20 septembre 2019. Une manière de redynamiser un événement quelque peu à bout de souffle. La place ne sera pas restée vacante bien longtemps. Un nouveau salon, toujours à destination des professionnels et baptisé We are Real Estate, sera organisé à Bruxelles les 22 et 23 mai 2019 dans le Palais 7 de Brussels Expo. Et qui retrouve-t-on à la barre de ce nouveau venu ? Matexpo via Gregory Olszewski, l'actuel directeur de ce salon de la construction...Realty, qui aura piloté ce salon pendant les six premières éditions. "Il est évident que le départ de Realty pour la Côte belge nous a ouvert une fenêtre d'opportunité, fait remarquer Gregory Olszewski. Je pense sincèrement que Bruxelles est le lieu le plus opportun pour organiser un salon immobilier. Toutes les principales entreprises du pays y sont installées, c'est là que le marché est le plus actif. Si le secteur doit se rassembler quelque part, c'est bien dans la capitale. Il s'agit donc d'une vraie nécessité."Quelle sera donc la recette miracle qui permettra de faire mieux que Realty et de séduire exposants et professionnels ? Gregory Olszewski ne veut pas en dire trop mais il est relativement confiant. "Notre approche sera innovante, basée sur les vrais besoins du marché", estime-t-il. Le salon sera divisé en trois parties : apprendre, investir et réseauter. Chaque exposant sera par exemple chargé de faire une présentation de 15 minutes, validée par un comité de sélection. "Le contenu sera, de 10 h à 16h au centre des attentions, avant de passer à la partie networking", poursuit-il. Précisons que l'alcool sera interdit jusqu'à 16h, histoire de garder un maximum de monde éveillé... "Nous nous différencierons en proposant aux exposants un package global qui comprend notamment tout l'aspect catering. La logistique sera réduite à sa plus simple expression. Nous visons 60 exposants et 2.000 visiteurs." Et histoire de jouer la transparence la plus complète, les montants des stands ont déjà été dévoilés : 7.900 euros pour 24 m2, 11.900 euros pour 36 m2 et 16.900 euros pour 48 m2. Les pouvoirs publics disposeront d'une réduction de 25 %.Realty affine son nouveau conceptLa bataille s'annonce en tout cas rude dans les prochains mois entre les organisateurs de Realty et de We are Real Estate. Chacun devant séduire au plus vite exposants et partenaires. A ce petit jeu, Realty part avec une longueur d'avance puisqu'il dispose, pour un an encore, du soutien de l'Upsi (l'Union professionnelle du secteur immobilier). Les cartes seront ensuite redistribuées. "Je pense sincèrement qu'il y a la place pour deux salons en Belgique, affirme, diplomatiquement, Gregory Olszewski. Je suis convaincu que Realty va également être un succès. Pour notre part, nous prenons un risque puisque nous n'avons aucune garantie de succès mais je suis confiant dans nos capacités de réussir." Chacun fourbit en tout cas ses armes. Gregory Olszewski a déjà pris langue avec une vingtaine d'acteurs majeurs, qui semblent partants. Alors que, de son coté, Mathieu Van Marcke, le patron de Realty, vient d'annoncer qu'il se réunira fin septembre avec les représentants de trente grandes entreprises du secteur pour définir au mieux la nouvelle formule de son salon. "En organisant l'événement en septembre de l'année prochaine à Knokke-Heist, Realty est certain du caractère plus exclusif, avec des possibilités uniques pour faire du matchmaking, lance Mathieu Van Marcke. Nous passons également à la vitesse supérieure en matière de contenus. Nous faisons tout ce que nous pouvons afin de proposer plus de contenu et d'opportunités. Si un professionnel de l'immobilier en 2019 doit choisir un seul évènement immobilier auquel assister, cela sera plus que jamais Realty." Reste toutefois que les chances sont grandes que 2019 soit la seule année où deux salons de l'immobilier cohabiteront en Belgique...