Selon le Bureau d'expertise de Crombrugghe & Partners, il y a pour l'instant, sur le marché belge de l'appartement d'occasion, près de 110.000 offres en ligne qui attendent preneurs, près du tiers cantonnées sur la capitale.
...

Selon le Bureau d'expertise de Crombrugghe & Partners, il y a pour l'instant, sur le marché belge de l'appartement d'occasion, près de 110.000 offres en ligne qui attendent preneurs, près du tiers cantonnées sur la capitale.Carte de l'évolution du prix des maisons sur dix ans.Côté prix, là non plus on n'en est bien sûr plus aux hausses de valeurs à deux chiffres parfois enregistrées entre 1997 et 2007, surtout dans les villes où ce type d'habitat était déjà mature. Neuf ou d'occasion, le prix de l'appartement s'est stabilisé dans une fourchette de prix oscillant entre 150.000 et 200.000 euros en moyenne. Il reste bien sûr des exceptions, tant vers le bas que vers le haut, surtout dans la capitale, le marché le plus mature.Les évolutions décennales (2004-2014) que nous avons mises en exergue sur base des statistiques de SPF Economie montrent (cfr. tableaux ci-dessous) que, dans certaines communes de toutes les provinces, des écarts de prix de plus de 100% sont encore fréquents. A ce petit jeu des chiffres, ce sont les communes bruxelloises qui affichent encore, à quelques exceptions près, les valorisations les plus élevées. Les investisseurs qui ont suivi nos conseils ces dernières années ont donc enregistré de solides plus-values à la revente.Et si les hausses de valeur enregistrées à Remicourt et Hechtel-Eksel sont à prendre avec des nuances, la bonne nouvelle, pour les candidats à l'achat, est sans doute que, sur le marché de l'occasion, on peut aujourd'hui acheter un appartement à un prix proche de celui d'il y a dix ans, inflation comprise.Attention toutefois aux charges et autres frais connexes : tout compris, les variations de prix du même appartement sont parfois énormes d'une commune à l'autre.