Coxyde arbore depuis l'été dernier une Zeelaan entièrement rénovée. Vincent Beuten, gérant d'ERA Servimo (agences à Oostduinkerke, Coxyde et Saint-Idesbald) ne manque pas d'éloges : " Le réaménagement de la Zeelaan a revitalisé Coxyde. L'artère commerçante connaît à nouveau une activité fébrile et le nombre de magasins inoccupés a sensiblement diminué."
...

Coxyde arbore depuis l'été dernier une Zeelaan entièrement rénovée. Vincent Beuten, gérant d'ERA Servimo (agences à Oostduinkerke, Coxyde et Saint-Idesbald) ne manque pas d'éloges : " Le réaménagement de la Zeelaan a revitalisé Coxyde. L'artère commerçante connaît à nouveau une activité fébrile et le nombre de magasins inoccupés a sensiblement diminué." Pour le moment du moins, l'impact sur l'immobilier résidentiel ne se vérifie pas encore dans les statistiques de prix. La remontée des prix de 2015 (+ 6,3%) ne s'est pas prolongée en 2016. Au contraire, les notaires notent pour les appartements à Coxyde-Oostduinkerke un sérieux recul de 9,4 %. Le nouveau prix moyen s'élève désormais à 231.000 euros. Sur la digue, le recul se limite à 4,3 % (prix moyen 236.750 euros). Ces tendances générales cachent de grosses différences de prix entre arrondissements. Oostduinkerke attire un public plutôt nanti tandis que Coxyde conserve sa réputation de station balnéaire familiale. Vincent Beuten, gérant d'ERA Servimo (agences à Oostduinkerke, Coxyde et Saint-Idesbald), estime à 303.000 euros le prix de vente moyen des appartements à Oostduinkerke d'après ses propres statistiques de vente (ventes au cours des cinq premiers mois de 2017). A Coxyde, son prix moyen s'établit à 209.500 euros. Saint-Idesbald, petite station fort sympathique, occupe une place intermédiaire : 236.000 euros. Vincent Beuten parle d'un bon début d'année 2017, " mais, dit-il, le rythme est plus lent qu'en 2016, une année record pour nous ". Les appartements vétustes ont beaucoup de mal à trouver preneur, faisait déjà remarquer Vincent Beuten l'an dernier. Une tendance qui se confirme en 2017, selon ses dires. " Les candidats acheteurs à la recherche d'une seconde résidence ne veulent pas se lancer dans de gros travaux de rénovation, dit-il en guise d'explication. Notre département rénovation a pour but de leur faciliter la tâche. Et cela marche : nous avons réussi à convaincre plusieurs acheteurs de passer à l'acte. " Pour ce qui est du bâti neuf, le bureau d'évaluation de Crombrugghe & Partners estime le prix demandé moyen au m2 à 4.200 euros, soit une progression de 1,2 % sur base annuelle. En quatre ans, le prix du neuf à Coxyde-Oostduinkerke s'est apprécié de 5 %, la hausse la plus forte de toutes les communes côtières. La vente se fait aussi sans encombre, selon Peter Taffeiren, numéro un de la société de promotion immobilière POC Partners. " Pour notre projet 't Zandkasteeltje, à Saint-Idesbald, nous avons déjà plus vendu qu'en 2016 et nous n'en sommes qu'au cinquième mois ", confie-t-il. Vincent Beuten fait lui aussi état d'un grand dynamisme sur le marché des nouvelles constructions. " La vente sur plan a repris de plus belle, indique-t-il. Nous constatons également que la plupart des acheteurs qui optent pour du neuf exigent un haut niveau de finition. Les appartements avec une belle cuisine, du parquet et du chauffage au sol partent comme des petits pains. Les acheteurs aussi sont disposés à débourser plus pour une architecture moderne et solide. "