Article du magazine

L'essor du télétravail pourrait accélérer la mutation du territoire bruxellois. Des dizaines de milliers de mètres carrés de bureau vont se libérer, soit via une rationalisation des surfaces, soit via le besoin d'espaces "up-to-date". De quoi dynamiser la reconversion de quartiers qui étaient jusqu'à présent monofonctionnels, comme le quartier nord ou le quartier européen. Une opportunité que la Région ne peut pas rater.

En 2016, la société familiale Willemen enlevait l'adjudication pour la construction d'un nouveau casino à Middelkerke. Ce serait une construction futuriste à la fois hôtel, restaurant et casino. Alors dans l'opposition, Jean-Marie Dedecker avait immédiatement manifesté son mécontentement.

Les visites des biens immobiliers en vue d'une vente ou d'une location peuvent avoir lieu tant qu'un agent immobilier n'est pas physiquement sur les lieux, ont assuré les acteurs du secteur par communiqué lundi, ce que dément toutefois le cabinet de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V).

La société immobilière Inclusio envisage une entrée à la Bourse de Bruxelles, annonce-t-elle lundi matin dans un communiqué. La société bruxelloise spécialisée dans le logement résidentiel social a introduit une demande d'agrément en tant que société immobilière réglementée (SIR) publique.

Le marché immobilier à la Côte belge s'est redressé plus rapidement que le reste du pays après le creux provoqué par la première vague de la pandémie. De janvier à octobre, le nombre de transactions à la Côte a augmenté de 4,4% par rapport à la même période de 2019, selon les derniers chiffres publiés vendredi par les notaires. Pour l'ensemble de la Belgique, le nombre de transactions immobilières est en baisse de 5,8% sur la période.

L'assureur Ethias s'associe à l'entreprise familiale Weerts Group au sein d'une co-entreprise 50/50 en vue de constituer conjointement un portefeuille paneuropéen d'immobilier logistique, a-t-on appris jeudi.

Article du magazine

Les défis se multiplient pour AG Real Estate, l'un des plus grands propriétaires belges d'immobilier commercial. La pandémie n'a fait qu'accélérer les besoins de transformation d'un secteur déjà en difficulté. Ce qui l'oblige à se réinventer pour garder ses visiteurs, ainsi qu'à proposer une offre bien plus attractive, histoire de tenter aussi de récupérer les clients séduits par l'e-commerce.

Article du magazine

Le contexte était déjà compliqué avant le Covid. Il s'est encore renforcé depuis. Il y aura de moins en moins de nouveaux projets de centres commerciaux à l'avenir. Seuls les projets mixtes subsisteront. Une évolution qui sonne la fin des "shoppings" et "retail parks" à l'ancienne. Reste à voir ce que l'on en fera.