L'absence d'une bonne politique énergétique empêche l'industrie européenne de réaliser son potentiel comme source de croissance et d'emploi. Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez, estime ainsi que "la politique énergétique européenne va droit dans le mur". Il se réfère au fait que l'approvisionnement n'est plus garanti, que les émissions de CO2 sont en hausse pour le moment et que le montant des factures d'électricité est également en hausse, et ce alors que l'Europe voulait parvenir au contraire sur ces trois points. Par cette conférence de presse sans précédent, les PDG veulent maintenir la pression sur l'Europe. Selon eux, le secteur des énergies solaire et éolienne sera, dès l'an prochain, un secteur assez fort qui ne devra plus avoir besoin de subsides. En raison d'une baisse de la demande, les prix de gros ont diminué de moitié depuis 2008, mais le prix pour les consommateurs reste à un niveau record. Là aussi, les PDG demandent des initiatives de l'Europe. Les fournisseurs européens d'énergie plaident enfin pour une politique européenne unique qui doit supplanter les réglementations différentes des Etats-membres. (Belga)

L'absence d'une bonne politique énergétique empêche l'industrie européenne de réaliser son potentiel comme source de croissance et d'emploi. Gérard Mestrallet, PDG de GDF-Suez, estime ainsi que "la politique énergétique européenne va droit dans le mur". Il se réfère au fait que l'approvisionnement n'est plus garanti, que les émissions de CO2 sont en hausse pour le moment et que le montant des factures d'électricité est également en hausse, et ce alors que l'Europe voulait parvenir au contraire sur ces trois points. Par cette conférence de presse sans précédent, les PDG veulent maintenir la pression sur l'Europe. Selon eux, le secteur des énergies solaire et éolienne sera, dès l'an prochain, un secteur assez fort qui ne devra plus avoir besoin de subsides. En raison d'une baisse de la demande, les prix de gros ont diminué de moitié depuis 2008, mais le prix pour les consommateurs reste à un niveau record. Là aussi, les PDG demandent des initiatives de l'Europe. Les fournisseurs européens d'énergie plaident enfin pour une politique européenne unique qui doit supplanter les réglementations différentes des Etats-membres. (Belga)