Huawei est particulièrement sous le feu des critiques aux États-Unis, mais aussi dans d'autres pays occidentaux, car elle est soupçonnée de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement et l'armée chinoise, représentant de la sorte une menace pour la sûreté de l'Etat. Le géant technologique nie cependant avec force ces allégations.

Le mois dernier, son patron avait déjà déclaré vouloir vendre la technologie 5G développée par sa société à des entreprises étrangères. Les acheteurs recevraient alors tous les codes, brevets, plans et techniques de production pour un montant unique.