Le marathon de Nagoya devait initialement attirer, le 8 mars, quelque 20.000 coureurs et représentait donc un risque important de propagation du coronavirus et une menace pour la santé des participants. L'épreuve a été annulée. Et à la place, les organisateurs ont proposé deux applications pour permettre aux participants de réaliser leur marathon seul, mais guidés par leur smartphone, en une ou plusieurs fois.

"C'est la première fois que les épreuves annuelles de marathon sont annulées, et c'est donc la première fois que nous avons créé des applications pour remplacer les courses réelles", a expliqué à l'AFP un organisateur.

Au lieu de suivre le parcours tracé dans la ville située au centre de l'archipel nippon, les participants peuvent courir où ils veulent, en préservant une distance sociale appropriée en temps de pandémie, et l'application se charge de mesurer et vérifier leur performance.

Il y a deux applications: une pour ceux qui veulent terminer en une seule fois le marathon et une autre pour ceux qui veulent étaler leur effort sur plusieurs jours.

Les coureurs ont jusqu'au 31 mai pour boucler leur marathon.

Les organisateurs ont voulu saluer la motivation et la préparation physique des sportives et sportifs, qui se sont entraînés de longues semaines pour une course finalement annulée.

Mais, ont-ils insisté, "ils ne recommandent pas de courir en grand groupe".

Les inscrites au marathon féminin qui terminent l'épreuve via l'application recevront un tee-shirt et un collier, comme promis initialement aux "finishers".

Le coronavirus a mis à l'arrêt forcé la totalité ou presque du sport mondial. Une des premières épreuves d'ampleur touchée a été le marathon de Tokyo, dont la partie amateur prévue le 1er mars a été annulée pour environ 38.000 coureurs.

Ces coureurs n'ont par ailleurs pas eu droit à un remboursement, même s'ils pourront toutefois prétendre à une place au marathon de 2021. La pandémie a surtout conduit au report d'un an des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo-2020, qui se dérouleront à l'été 2021.

Selon un bilan officiel dimanche, le Japon compte quelque 3.650 cas positifs au Covid-19 pour 73 morts.

Le marathon de Nagoya devait initialement attirer, le 8 mars, quelque 20.000 coureurs et représentait donc un risque important de propagation du coronavirus et une menace pour la santé des participants. L'épreuve a été annulée. Et à la place, les organisateurs ont proposé deux applications pour permettre aux participants de réaliser leur marathon seul, mais guidés par leur smartphone, en une ou plusieurs fois."C'est la première fois que les épreuves annuelles de marathon sont annulées, et c'est donc la première fois que nous avons créé des applications pour remplacer les courses réelles", a expliqué à l'AFP un organisateur. Au lieu de suivre le parcours tracé dans la ville située au centre de l'archipel nippon, les participants peuvent courir où ils veulent, en préservant une distance sociale appropriée en temps de pandémie, et l'application se charge de mesurer et vérifier leur performance.Il y a deux applications: une pour ceux qui veulent terminer en une seule fois le marathon et une autre pour ceux qui veulent étaler leur effort sur plusieurs jours. Les coureurs ont jusqu'au 31 mai pour boucler leur marathon.Les organisateurs ont voulu saluer la motivation et la préparation physique des sportives et sportifs, qui se sont entraînés de longues semaines pour une course finalement annulée. Mais, ont-ils insisté, "ils ne recommandent pas de courir en grand groupe". Les inscrites au marathon féminin qui terminent l'épreuve via l'application recevront un tee-shirt et un collier, comme promis initialement aux "finishers". Le coronavirus a mis à l'arrêt forcé la totalité ou presque du sport mondial. Une des premières épreuves d'ampleur touchée a été le marathon de Tokyo, dont la partie amateur prévue le 1er mars a été annulée pour environ 38.000 coureurs.Ces coureurs n'ont par ailleurs pas eu droit à un remboursement, même s'ils pourront toutefois prétendre à une place au marathon de 2021. La pandémie a surtout conduit au report d'un an des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo-2020, qui se dérouleront à l'été 2021. Selon un bilan officiel dimanche, le Japon compte quelque 3.650 cas positifs au Covid-19 pour 73 morts.