D'après M. Weiner, qui participait mercredi soir à une conférence à San Francisco (Californie, ouest des Etats-Unis), de plus en plus de professionnels cherchent à développer leur réseau de relations professionnelles dans l'espoir de trouver un meilleur emploi, ce qui joue en faveur de LinkedIn.

Actuellement, la moitié des 85 millions de membres de LinkedIn se trouvent hors des Etats Unis, la Chine et le Brésil enregistrant la croissance la plus forte.

Interrogé sur ce qui différencie Facebook, le site communautaire aux plus de 500 millions de membres, de LinkedIn, M. Weiner a évoqué des images de fêtes très arrosées entre étudiants - qu'on peut vouloir garder hors de la vue d'employeurs potentiels.

"En général, les gens veulent garder une séparation entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle", a-t-il dit. LinkedIn, fondé en 2003 en Californie, se veut un site où l'on peut par association retrouver des collègues, des homologues, des connaissances, ou des recruteurs qui peuvent potentiellement être utiles pour faire progresser sa carrière.

Le site se finance par la publicité, par abonnement, et par la rémunération d'un service de mise en contact de recruteurs avec des candidats. "LinkedIn n'a pas inventé (le concept de) réseaux professionnels", a fait remarquer M. Weiner, "mais LinkedIn en est la manifestation".

Trends.be, avec Belga

D'après M. Weiner, qui participait mercredi soir à une conférence à San Francisco (Californie, ouest des Etats-Unis), de plus en plus de professionnels cherchent à développer leur réseau de relations professionnelles dans l'espoir de trouver un meilleur emploi, ce qui joue en faveur de LinkedIn. Actuellement, la moitié des 85 millions de membres de LinkedIn se trouvent hors des Etats Unis, la Chine et le Brésil enregistrant la croissance la plus forte. Interrogé sur ce qui différencie Facebook, le site communautaire aux plus de 500 millions de membres, de LinkedIn, M. Weiner a évoqué des images de fêtes très arrosées entre étudiants - qu'on peut vouloir garder hors de la vue d'employeurs potentiels. "En général, les gens veulent garder une séparation entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle", a-t-il dit. LinkedIn, fondé en 2003 en Californie, se veut un site où l'on peut par association retrouver des collègues, des homologues, des connaissances, ou des recruteurs qui peuvent potentiellement être utiles pour faire progresser sa carrière. Le site se finance par la publicité, par abonnement, et par la rémunération d'un service de mise en contact de recruteurs avec des candidats. "LinkedIn n'a pas inventé (le concept de) réseaux professionnels", a fait remarquer M. Weiner, "mais LinkedIn en est la manifestation". Trends.be, avec Belga