Après l'ordinateur quantique, voici que la physique de l'infiniment petit trouve une nouvelle application très concrète : la sécurisation numérique des transmissions de données, exploitant les propriétés physiques des particules telles que les photons. Réputée inviolable par nature, la cryptographie quantique nourrit toute une série de fantasmes allant de la science-fiction de bas étage à la métaphysique de comptoir. Alors qu'en est-il réellement ?
...