TRENDS-TENDANCES. Faites-nous le pitch de Twinntax...

OLIVIER DAXHELET. Il s'agit d'une appli qui optimise la situation fiscale des dirigeants d'entreprises et des employés. Le but consiste à les aider à réclamer tout ce à quoi ils ont droit mais qu'ils oublient ou auquel ils ne pensent pas. Notre appli ne fait pas leur compta mais leur permet d'optimiser leur rémunération...

Concrètement, cela donne quoi ?

Twinntax permet de scanner des tickets, d'enregistrer des déplacements, de maximiser ses remboursements de frais forfaitaires ou encore de générer la fiche de paie pour les dirigeants. Par exemple, cette semaine, tous nos clients qui font du télétravail ont reçu une notification pour activer l'indemnité forfaitaire légale de 126,94 euros. Un autre aspect que l'on développe beaucoup, ce sont les droits d'auteur qui offrent une fiscalité très avantageuse.

Qui visez-vous ?

Les dirigeants d'entreprises de moyenne et de petite taille, soit entre 1 et 50 personnes. Pas les grandes structures ou les dirigeants sont prêts à payer un fiscaliste dédié. Sur l'aspect droits d'auteur, on est très utile pour les informaticiens, les développeurs et graphistes, etc.

Faites-vous concurrence aux comptables ?

Nous devons encore voir comment nous intégrer sur le marché par rapport à eux. Notre préférence va vers la collaboration. C'est pourquoi nous développons des intégrations pour envoyer les données de TwinnTax dans les logiciels comptables, sans encodage manuel. Certains comptables prescrivent déjà notre appli à leurs clients.

Quel est votre " business model " ?

Nous sommes un SaaS ( software as a service) et avons construit notre modèle sur l'abonnement. Certaines fonctions sont gratuites et nous avons des abonnements à 5, 10 ou 75 euros par mois.

TRENDS-TENDANCES. Faites-nous le pitch de Twinntax... OLIVIER DAXHELET. Il s'agit d'une appli qui optimise la situation fiscale des dirigeants d'entreprises et des employés. Le but consiste à les aider à réclamer tout ce à quoi ils ont droit mais qu'ils oublient ou auquel ils ne pensent pas. Notre appli ne fait pas leur compta mais leur permet d'optimiser leur rémunération... Concrètement, cela donne quoi ? Twinntax permet de scanner des tickets, d'enregistrer des déplacements, de maximiser ses remboursements de frais forfaitaires ou encore de générer la fiche de paie pour les dirigeants. Par exemple, cette semaine, tous nos clients qui font du télétravail ont reçu une notification pour activer l'indemnité forfaitaire légale de 126,94 euros. Un autre aspect que l'on développe beaucoup, ce sont les droits d'auteur qui offrent une fiscalité très avantageuse. Qui visez-vous ? Les dirigeants d'entreprises de moyenne et de petite taille, soit entre 1 et 50 personnes. Pas les grandes structures ou les dirigeants sont prêts à payer un fiscaliste dédié. Sur l'aspect droits d'auteur, on est très utile pour les informaticiens, les développeurs et graphistes, etc. Faites-vous concurrence aux comptables ? Nous devons encore voir comment nous intégrer sur le marché par rapport à eux. Notre préférence va vers la collaboration. C'est pourquoi nous développons des intégrations pour envoyer les données de TwinnTax dans les logiciels comptables, sans encodage manuel. Certains comptables prescrivent déjà notre appli à leurs clients. Quel est votre " business model " ? Nous sommes un SaaS ( software as a service) et avons construit notre modèle sur l'abonnement. Certaines fonctions sont gratuites et nous avons des abonnements à 5, 10 ou 75 euros par mois.