La dernière étude de l'IBPT sur les tarifs télécoms confirme une tendance observée depuis plusieurs années en Belgique. Si les tarifs mobiles ont sensiblement baissé, les prix du fixe, et singulièrement des packs triple play (Internet, TV, téléphone fixe), restent élevés. La faute à un nombre trop peu élevé de concurrents sur ce marché dominé par le duopole Proximus-Telenet.

La dernière étude de l'IBPT sur les tarifs télécoms confirme une tendance observée depuis plusieurs années en Belgique. Si les tarifs mobiles ont sensiblement baissé, les prix du fixe, et singulièrement des packs triple play (Internet, TV, téléphone fixe), restent élevés. La faute à un nombre trop peu élevé de concurrents sur ce marché dominé par le duopole Proximus-Telenet.