Lancé il y a trois ans pour soutenir l'éclosion d'un écosystème numérique en Wallonie, disposant d'une manne financière de 50 millions d'euros sur cinq ans (augmenté de 10 millions en provenance de chez Belfius), le fonds W.IN.G est devenu, pour pas mal de créateurs de start-up, un point de passage incontournable. Niché dans les infrastructures de la Société régionale d'investissement de Wallonie, ce fonds dont Pierre Rion est l'une des figures les plus connues - il est le président de son comité d'investissement - compte plus de 61 start-up en portefeuille. Trends Numerik décrypte ses performances après trois ans.
...