Ce service gratuit réunit aujourd'hui une centaine de psychologues. Il a déjà été utilisé par plus de 300 personnes. Anouk Rosseels souhaite désormais pérenniser l'initiative et lui donner une tournure entrepreneuriale. "Je veux conserver l'esprit solidaire de la plateforme. Le service bénévole sera toujours proposé en première ligne. Mon idée est d'y ajouter un nouveau service de référencement des psychologues, qui payeront une cotisation en échange de la visibilité qu'apporte la plateforme", explique-t-elle.

La psychologue entrepreneuse, qui suit une formation en marketing digital et en entrepreneuriat chez Skills Factory, n'en est pas à son coup d'essai. Elle compte déjà un premier concept à son actif : Alouha, une plateforme proposant des services aux entreprises dans le domaine du bien-être. Cette fois, Anouk Rosseels met le cap sur un service d'annuaire en ligne : "J'ai beaucoup de demandes qui continuent d'arriver pour PsySolidaires. Je veux faire perdurer ce projet. Pour cela, je dois pouvoir gagner ma vie". L'entrepreneuse planche sur son business plan et espère concrétiser son idée dans les prochaines semaines.

Ce service gratuit réunit aujourd'hui une centaine de psychologues. Il a déjà été utilisé par plus de 300 personnes. Anouk Rosseels souhaite désormais pérenniser l'initiative et lui donner une tournure entrepreneuriale. "Je veux conserver l'esprit solidaire de la plateforme. Le service bénévole sera toujours proposé en première ligne. Mon idée est d'y ajouter un nouveau service de référencement des psychologues, qui payeront une cotisation en échange de la visibilité qu'apporte la plateforme", explique-t-elle. La psychologue entrepreneuse, qui suit une formation en marketing digital et en entrepreneuriat chez Skills Factory, n'en est pas à son coup d'essai. Elle compte déjà un premier concept à son actif : Alouha, une plateforme proposant des services aux entreprises dans le domaine du bien-être. Cette fois, Anouk Rosseels met le cap sur un service d'annuaire en ligne : "J'ai beaucoup de demandes qui continuent d'arriver pour PsySolidaires. Je veux faire perdurer ce projet. Pour cela, je dois pouvoir gagner ma vie". L'entrepreneuse planche sur son business plan et espère concrétiser son idée dans les prochaines semaines.