C'est officiel : la nouvelle start-up de Xavier Corman, serial entrepreneur, est bel et bien sur les rails. Les statuts de la boîte viennent d'être déposés chez le notaire et l'entrepreneur est en mesure de véritablement lancer son business.

Le pitch

Le projet, qu'il lance seul et à partir de zéro, s'appelle My-Stand.com. Le concept ? Une place de marché en ligne mettant en relation les entreprises et les créateurs de stands pour les foires et salons. "Beaucoup d'entreprises B2B exposent sur des foires et salons, partout dans le monde, détaille l'entrepreneur. Elles doivent donc trouver des salons et construire un stand. Mais il est difficile, pour elles, de trouver un fabricant de stand. De l'autre côté, les fabricants de stand cherchent des clients, ce qui n'est pas forcément simple vu la diversité des clients et leur répartitions géographiques. Du coup, recruter des clients leur coûte généralement cher." L'entrepreneur compte donc, grâce à My-Stand.com, mettre en relation ces deux types d'acteurs au travers d'une plateforme.

Le business model

Le business model est simple : une commission sur les transactions qui passent au travers de la plateforme. "Les entreprises à la recherche d'un stand vont entrer une demande sur la plateforme et des fabricants de stand pourront leur proposer un devis, détaille Xavier Corman. Sur le montant total du devis, nous prendrons entre 5 et 10 %." My-stand.com s'attend à attirer des demandes pour des devis compris entre 10.000 et 50.000 euros.

La cible

Ce qui correspond à une cible de PME. "Les grands constructeurs automobiles qui, chaque année, prennent d'immenses stand au Salon de l'Auto ne viendront pas demander des devis sur une plateforme comme la nôtre, analyse Xavier Corman. Reste qu'on vise des PME partout dans le monde." Et l'entrepreneur s'attend à ce que l'essentiel de son business ne provienne pas de Belgique. "Potentiellement, on peut toucher des entreprises grecques qui exposent à Budapest" enchaîne-t-il. Dans un premier temps, My-Stand.com compte surtout attirer sur sa plateforme les fabricants de stand qu'il sera, selon Xavier Corman, plus facile d'attirer : "ils ne prennent aucun risque à s'inscrire sur le site. Et pour eux c'est surtout un apporteur d'affaires potentielles". Ensuite, la start-up ciblera les entreprises, via une méthode que l'entrepreneur garde encore secrète...

Les premiers fonds

Cette idée de se lancer sur ce créneau lui est venue à l'automne l'année passée, alors qu'il examinait différent projets de start-up numériques. Pour lancer son "MVP", soit le produit minimum lui permettant de recruter les premiers clients et donc lancer sa plateforme, Xavier Corman a déjà trouvé du financement. L'entrepreneur a trouvé un business angel qui intervient dans la start-up, via un prêt convertible pour un montant relativement élevé, compris "entre 100.000 et 500.000 euros" se contente de préciser Xavier Corman. De quoi financer essentiellement les développements du site, en plusieurs langues. Vision internationale oblige...

Un conseil chez le notaire

C'est officiel : la nouvelle start-up de Xavier Corman, serial entrepreneur, est bel et bien sur les rails. Les statuts de la boîte viennent d'être déposés chez le notaire et l'entrepreneur est en mesure de véritablement lancer son business. Le pitch Le projet, qu'il lance seul et à partir de zéro, s'appelle My-Stand.com. Le concept ? Une place de marché en ligne mettant en relation les entreprises et les créateurs de stands pour les foires et salons. "Beaucoup d'entreprises B2B exposent sur des foires et salons, partout dans le monde, détaille l'entrepreneur. Elles doivent donc trouver des salons et construire un stand. Mais il est difficile, pour elles, de trouver un fabricant de stand. De l'autre côté, les fabricants de stand cherchent des clients, ce qui n'est pas forcément simple vu la diversité des clients et leur répartitions géographiques. Du coup, recruter des clients leur coûte généralement cher." L'entrepreneur compte donc, grâce à My-Stand.com, mettre en relation ces deux types d'acteurs au travers d'une plateforme. Le business modelLe business model est simple : une commission sur les transactions qui passent au travers de la plateforme. "Les entreprises à la recherche d'un stand vont entrer une demande sur la plateforme et des fabricants de stand pourront leur proposer un devis, détaille Xavier Corman. Sur le montant total du devis, nous prendrons entre 5 et 10 %." My-stand.com s'attend à attirer des demandes pour des devis compris entre 10.000 et 50.000 euros. La cibleCe qui correspond à une cible de PME. "Les grands constructeurs automobiles qui, chaque année, prennent d'immenses stand au Salon de l'Auto ne viendront pas demander des devis sur une plateforme comme la nôtre, analyse Xavier Corman. Reste qu'on vise des PME partout dans le monde." Et l'entrepreneur s'attend à ce que l'essentiel de son business ne provienne pas de Belgique. "Potentiellement, on peut toucher des entreprises grecques qui exposent à Budapest" enchaîne-t-il. Dans un premier temps, My-Stand.com compte surtout attirer sur sa plateforme les fabricants de stand qu'il sera, selon Xavier Corman, plus facile d'attirer : "ils ne prennent aucun risque à s'inscrire sur le site. Et pour eux c'est surtout un apporteur d'affaires potentielles". Ensuite, la start-up ciblera les entreprises, via une méthode que l'entrepreneur garde encore secrète... Les premiers fondsCette idée de se lancer sur ce créneau lui est venue à l'automne l'année passée, alors qu'il examinait différent projets de start-up numériques. Pour lancer son "MVP", soit le produit minimum lui permettant de recruter les premiers clients et donc lancer sa plateforme, Xavier Corman a déjà trouvé du financement. L'entrepreneur a trouvé un business angel qui intervient dans la start-up, via un prêt convertible pour un montant relativement élevé, compris "entre 100.000 et 500.000 euros" se contente de préciser Xavier Corman. De quoi financer essentiellement les développements du site, en plusieurs langues. Vision internationale oblige...