Cette levée de fonds arrive à un moment où Proxistore souhaite accélérer son développement commercial, après deux longues années compliquées. " Avec la mise en place de la directive RGPD, nous avons dû faire le gros dos, admet Bruno Van Boucq, fondateur de Proxistore. Les éditeurs devaient assurer que notre technologie respecte cette règlementation et les annonceurs attendaient pour acheter des espaces. Mais nous avons réussi à traverser cette crise à l'inverse d'une série d'autres acteurs européens du secteur. " Et de préciser que Proxistore est devenue rentable sur les quatre derniers mois de l'année 2019. Cette levée de fonds va permettre à la firme de repartir à l'assaut des marchés étrangers comme la France et l'Espagne. La start-up de 15 personnes prévoit de regonfler les effectifs et vise un chiffre d'affaires de 6 millions d'euros pour l'année 2020.

Concrètement, Proxistore a mis en place une technologie brevetée de géolocalisation des surfeurs, sur GSM et sur PC fixes, permettant aux annonceurs de leur proposer de la pub hyper-localisée. Ainsi, une grande enseigne peut afficher à un internaute ixellois une pub pour sa boutique à Ixelles, y compris sur les grands sites de médias étrangers partenaires de Proxistore. La start-up parvient aussi, via un partenaire, à associer les intentions d'achat des surfeurs et mesurer l'efficacité de sa pub sur le trafic en magasin.

Si Bruno Van Boucq ne s'avance pas à chiffrer ses ambitions à moyen terme, il se dit convaincu que sa technologie unique lui permettra de devenir un gros acteur international de la pub hyperciblée sur le Web.

15 personnes

travaillent pour le moment chez Proxistore. Mais, avec la levée de fonds annoncée, de nouveaux engagements sont prévus.

Cette levée de fonds arrive à un moment où Proxistore souhaite accélérer son développement commercial, après deux longues années compliquées. " Avec la mise en place de la directive RGPD, nous avons dû faire le gros dos, admet Bruno Van Boucq, fondateur de Proxistore. Les éditeurs devaient assurer que notre technologie respecte cette règlementation et les annonceurs attendaient pour acheter des espaces. Mais nous avons réussi à traverser cette crise à l'inverse d'une série d'autres acteurs européens du secteur. " Et de préciser que Proxistore est devenue rentable sur les quatre derniers mois de l'année 2019. Cette levée de fonds va permettre à la firme de repartir à l'assaut des marchés étrangers comme la France et l'Espagne. La start-up de 15 personnes prévoit de regonfler les effectifs et vise un chiffre d'affaires de 6 millions d'euros pour l'année 2020. Concrètement, Proxistore a mis en place une technologie brevetée de géolocalisation des surfeurs, sur GSM et sur PC fixes, permettant aux annonceurs de leur proposer de la pub hyper-localisée. Ainsi, une grande enseigne peut afficher à un internaute ixellois une pub pour sa boutique à Ixelles, y compris sur les grands sites de médias étrangers partenaires de Proxistore. La start-up parvient aussi, via un partenaire, à associer les intentions d'achat des surfeurs et mesurer l'efficacité de sa pub sur le trafic en magasin. Si Bruno Van Boucq ne s'avance pas à chiffrer ses ambitions à moyen terme, il se dit convaincu que sa technologie unique lui permettra de devenir un gros acteur international de la pub hyperciblée sur le Web.