Le concept ? Proposer aux internautes d'acheter leur sapin sur ListMinut et se le faire livrer à domicile par un des prestataires de la plateforme (tout en cédant un petit montant au Télévie).

L'objectif ? " Faire de l'acquisition clients, répond directement Jonathan Schockaert, CEO de ListMinut. Cette action nous permet de communiquer et, surtout, de montrer concrètement notre service aux internautes. "

La start-up bruxelloise fait évidemment appel à ses prestataires indépendants pour effectuer la livraison. Lesquels en profitent pour expliquer aux clients qu'ils peuvent utiliser ListMinut pour trouver des gens susceptibles de venir jardiner, bricoler ou nettoyer chez eux. L'action attirait, les autres années, 50% d'habitués et 50% de nouveaux clients. Désormais passée au modèle de l'abonnement (les gens doivent souscrire un abonnement pour faire appel à des prestataires), la start-up devra d'autant plus convaincre ces nouveaux utilisateurs.

Pour Jonathan Schockaert, cette opération marketing " permet aussi de contrer l'effet négatif de la saisonnalité de notre activité. Le jardinage étant une grosse activité sur ListMinut, les mois de novembre et décembre sont souvent très calmes. Cette action permet à la fois de nous rappeler aux clients et de créer de l'activité ".

Cette année, ListMinut prévoit la vente de 1.500 sapins, pour un prix entre 50 et 75 euros. Soit un chiffre d'affaires " sapins " de l'ordre de 100.000 euros environ.