La machine Rock Werchter s'est éteinte dimanche soir. Chaque jour, 80.000 personnes ont foulé la plaine de ce festival mythique. Pour assurer que les communications passent bien, les opérateurs télécoms ont déployé des sites d'antennes temporaires. Chez Proximus, huit sites provisoires (deux fois plus qu'en 2013) ont été ajoutés pour faire face à l'afflux de festivaliers.

Le bilan dressé par l'opérateur de ces quatre jours de concert symbolise parfaitement les mutations en cours dans le secteur des télécoms. Ce qui compte désormais pour les consommateurs, ce sont les données mobiles.

Les communications vocales sont en régression depuis 2013.

DR
© DR

Le nombre de SMS a quasiment été divisé par trois entre les éditions 2013 et 2015.

DR
© DR

Par contre, les données mobiles ont explosé : elles ont été multipliées par six entre 2013 et 2015. En 2015, la 4G représente plus de la moitié de la consommation d'Internet mobile sur le site de Werchter.

DR
© DR

Ces consommations télécoms, réalisées par un public relativement jeune, démontrent que l'Internet mobile est en forte croissance. Pour communiquer, les consommateurs privilégient de plus en plus les applications mobiles comme Whatsapp, Facebook Messenger, Snapchat, etc. Les SMS sont clairement en voie de marginalisation. Et les communications vocales ne sont plus aussi cruciales qu'avant.

Ces tendances de fond obligent les opérateurs à modifier leur business model. Tous mettent aujourd'hui l'Internet mobile, soutenu par le déploiement de la 4G, au centre de leurs priorités.

La machine Rock Werchter s'est éteinte dimanche soir. Chaque jour, 80.000 personnes ont foulé la plaine de ce festival mythique. Pour assurer que les communications passent bien, les opérateurs télécoms ont déployé des sites d'antennes temporaires. Chez Proximus, huit sites provisoires (deux fois plus qu'en 2013) ont été ajoutés pour faire face à l'afflux de festivaliers. Le bilan dressé par l'opérateur de ces quatre jours de concert symbolise parfaitement les mutations en cours dans le secteur des télécoms. Ce qui compte désormais pour les consommateurs, ce sont les données mobiles. Les communications vocales sont en régression depuis 2013.Le nombre de SMS a quasiment été divisé par trois entre les éditions 2013 et 2015.Par contre, les données mobiles ont explosé : elles ont été multipliées par six entre 2013 et 2015. En 2015, la 4G représente plus de la moitié de la consommation d'Internet mobile sur le site de Werchter. Ces consommations télécoms, réalisées par un public relativement jeune, démontrent que l'Internet mobile est en forte croissance. Pour communiquer, les consommateurs privilégient de plus en plus les applications mobiles comme Whatsapp, Facebook Messenger, Snapchat, etc. Les SMS sont clairement en voie de marginalisation. Et les communications vocales ne sont plus aussi cruciales qu'avant. Ces tendances de fond obligent les opérateurs à modifier leur business model. Tous mettent aujourd'hui l'Internet mobile, soutenu par le déploiement de la 4G, au centre de leurs priorités.