TRENDS-TENDANCES. Faites-nous le pitch d'askOLI ?
...

TRENDS-TENDANCES. Faites-nous le pitch d'askOLI ? Luc Jacobs, cofondateur d'askoli. C'est une plateforme digitale qui regroupe les avantages des membres, des clients et des employés d'une quarantaine de sociétés ou organisations (Carrefour, La Ligue des Familles, Engie, Le Vif, etc.). Ces dernières offrent régulièrement des avantages à leurs membres ou à leurs clients, mais ceux-ci n'ont soit pas le temps de courir derrière ces avantages, soit ils ne sont pas au courant. En effet, l'offre est très éparpillée et les programmes d'avantages atteignent rarement leur objectif ; les consommateurs connaissent moins de 10% des avantages auxquels ils ont droit. D'où l'idée d'askOLI de proposer aux familles un service central à la Booking.com, qui peut leur permettre d'obtenir jusqu'à 1.000 euros d'avantages par an. Comment ça fonctionne ? Les avantages sont signalés au consommateur via une appli mobile ou un plug-in installé sur son navigateur web. Quand la personne fait une recherche sur Internet, son moteur de recherche lui indique directement l'avantage auquel il peut prétendre. Quel est votre " business model " ? Comme beaucoup de services sur Internet, askOLI est gratuit. Nous nous rémunérons par de la publicité ou par un abonnement sans pub (1 euro par mois par famille), un peu sur le modèle freemium. Comment vous financez-vous ? Nous avançons pas à pas en faisant des tests. La première version de askOLI a été lancée en 2018 et affinée sur fonds propres. Récemment, nous avons obtenu un premier investissement pré-seed de 50.000 euros de la part du fonds W.IN.G. de Digital Wallonia. Avec ces moyens, nous allons développer le marketing afin de gagner plus d'utilisateurs. Actuellement, ils sont 17.000 et nous les avons obtenus par bouche à oreille. D'ici quelques années, nous espérons en avoir 100.000. Nous allons aussi nous lancer dans des pays voisins, France et Pays-Bas en priorité. Quels sont les défis auxquels vous faites face ? Pour nous, ils sont surtout techniques car le paysage mobile change rapidement. Par ailleurs, on se demande si notre approche commerciale va fonctionner dans les pays voisins. La Belgique on connaît, mais les Pays-Bas et la France, c'est une autre paire de manches. Mais nous sommes bilingues et n'avons pas de concurrents dans ces pays. D'ailleurs, nous n'avons pas de concurrents à proprement parler, que ce soit en Belgique ou dans les pays voisins. Quel est votre plus gros atout ? C'est la " paresse " des consommateurs qui ne doivent s'inscrire qu'une seule fois pour bénéficier de toutes les réductions. Au final, askOLI multiplie par six l'utilisation des programmes d'avantage. Que faites-vous des données récoltées ? Nous ne sauvons pas d'informations confidentielles ou de comportements de surf et nous ne partageons pas les adresses e-mail de nos membres à d'autres acteurs. Quels développements prévoyez-vous dans le futur ? Dès l'an prochain, nous allons développer une version active via géolocalisation. Imaginez que vous arrivez à Walibi : si vous avez droit à une réduction, vous en serez averti par une notification push sur votre smartphone.