Le start-up studio belge Barefoot a le don pour orchestrer sa visibilité. Alors que ses start-up commencent seulement à commercialiser leurs produits, la firme s'attire les partenariats des plus grandes entreprises, des autorités publiques et s'affiche dans la presse. C'est qu'Augustin van Rijckevorsel, son fondateur au look improbable, qui se fait appeler Gus, sait s'entourer... et manoeuvrer pour parvenir à réaliser ses objectifs de création de start-up. Spécialisé dans la création de start-up B to B, il s'était déjà illustré l'an passé par une levée de fonds de 1,2 million d'euros auprès, notamment, de grandes familles belges. Aujourd'hui, il franchit une étape supplémentaire : le studio bruxellois annonce sa fusion avec l'accélérateur...