Intel a présenté mercredi à Las Vegas une nouvelle génération de puces qui pourraient être une aubaine pour Hollywood, mariant un dispositif anti-piratage à une grande qualité graphique. "C'est le meilleur produit que nous ayons jamais construit", a affirmé Paul Otellini, patron du géant américain des microprocesseurs, lors d'une conférence de presse, promettant un rendu en haute qualité de jeux, d'images et de films au moment où ces divertissements sont de plus en plus consommés en ligne et sur ordinateur.

"Nous sommes accros à l'Internet", a prolongé Shmuel Eden, vice-président d'Intel, en faisant la démonstration de ces mini-moteurs d'ordinateurs. Ces puces, baptisées Sandy Bridge, sont déjà intégrées dans une série d'appareils, grands et petits, présentés cette semaine au grand salon de l'électronique grand public (CES) de Las Vegas.

Plusieurs studios de cinéma, comme les américains Warner Brothers, 20th Century Fox et DreamWorks, ainsi que l'indien Yash Raj Films, ont travaillé avec Intel pour l'aider à imprimer un dispositif anti-piratage dans Sandy Bridge, ce qui pourrait marquer l'avènement d'un nouveau mode de diffusion des films.

Jusqu'à présent, Warner Brothers avait évité de mettre en ligne des films en haute définition ou en 3D, par peur des copies illégales. "Vous nous avez retiré cette excuse, a déclaré Kevin Tsujihara, président de Warner Brothers Home Entertainment Group, à Shmuel Eden lors de la conférence de presse. Sandy Bridge nous permet de diffuser nos contenus sur une base mondiale."

Trends.be, avec Belga

Intel a présenté mercredi à Las Vegas une nouvelle génération de puces qui pourraient être une aubaine pour Hollywood, mariant un dispositif anti-piratage à une grande qualité graphique. "C'est le meilleur produit que nous ayons jamais construit", a affirmé Paul Otellini, patron du géant américain des microprocesseurs, lors d'une conférence de presse, promettant un rendu en haute qualité de jeux, d'images et de films au moment où ces divertissements sont de plus en plus consommés en ligne et sur ordinateur."Nous sommes accros à l'Internet", a prolongé Shmuel Eden, vice-président d'Intel, en faisant la démonstration de ces mini-moteurs d'ordinateurs. Ces puces, baptisées Sandy Bridge, sont déjà intégrées dans une série d'appareils, grands et petits, présentés cette semaine au grand salon de l'électronique grand public (CES) de Las Vegas.Plusieurs studios de cinéma, comme les américains Warner Brothers, 20th Century Fox et DreamWorks, ainsi que l'indien Yash Raj Films, ont travaillé avec Intel pour l'aider à imprimer un dispositif anti-piratage dans Sandy Bridge, ce qui pourrait marquer l'avènement d'un nouveau mode de diffusion des films.Jusqu'à présent, Warner Brothers avait évité de mettre en ligne des films en haute définition ou en 3D, par peur des copies illégales. "Vous nous avez retiré cette excuse, a déclaré Kevin Tsujihara, président de Warner Brothers Home Entertainment Group, à Shmuel Eden lors de la conférence de presse. Sandy Bridge nous permet de diffuser nos contenus sur une base mondiale."Trends.be, avec Belga