Le bénéfice ajusté par action a néanmoins dépassé d'un cent la prévision moyenne des analystes, à 25 cents. Le chiffre d'affaires pour sa part a stagné à 14,5 milliards de dollars, alors que le marché s'attendait à un recul.

Dans un communiqué, le directeur financier, Brian Gladden, s'est dit "encouragé" notamment par "la croissance continue de nos activités à destination des entreprises".

Cette division, sur laquelle Dell tente de se recentrer pour réduire son exposition au marché en crise des PC, a amélioré son chiffre d'affaires de 8% à 3,3 milliards de dollars et son bénéfice d'exploitation de 9% à 137 millions.

La division d'informatique grand public a vu en revanche son chiffre d'affaires baisser de 5% à 9,1 milliards de dollars, et enregistre seulement 205 millions de dollars de bénéfice d'exploitation (-71%).

A contre-courant du marasme sur le marché des PC, dont il est numéro trois mondial derrière le chinois Lenovo et son compatriote HP, Dell a réussi à augmenter ses ventes d'ordinateurs de bureau de 1%, surtout grâce à des baisses de prix.

Sa division "mobilité", qui inclut les ordinateurs portables et les tablettes, accuse pour sa part un recul des ventes de 10%.

Le bénéfice ajusté par action a néanmoins dépassé d'un cent la prévision moyenne des analystes, à 25 cents. Le chiffre d'affaires pour sa part a stagné à 14,5 milliards de dollars, alors que le marché s'attendait à un recul. Dans un communiqué, le directeur financier, Brian Gladden, s'est dit "encouragé" notamment par "la croissance continue de nos activités à destination des entreprises". Cette division, sur laquelle Dell tente de se recentrer pour réduire son exposition au marché en crise des PC, a amélioré son chiffre d'affaires de 8% à 3,3 milliards de dollars et son bénéfice d'exploitation de 9% à 137 millions. La division d'informatique grand public a vu en revanche son chiffre d'affaires baisser de 5% à 9,1 milliards de dollars, et enregistre seulement 205 millions de dollars de bénéfice d'exploitation (-71%). A contre-courant du marasme sur le marché des PC, dont il est numéro trois mondial derrière le chinois Lenovo et son compatriote HP, Dell a réussi à augmenter ses ventes d'ordinateurs de bureau de 1%, surtout grâce à des baisses de prix. Sa division "mobilité", qui inclut les ordinateurs portables et les tablettes, accuse pour sa part un recul des ventes de 10%.