Le son binaural

Alors que les systèmes classiques d'enregistrement du son s'appuient sur la multiplication des micros (à la prise de son) et des enceintes (à l'écoute), l'enregistrement binaural s'inspire, lui, de notre morphologie. Il se base sur trois critères. Le premier est la variation d'intensité d'un son, qui nous permet d'apprécier la distance de sa source. Le deuxième est le décalage temporel : un son frappe d'abord une oreille, puis l'autre, un décalage infime qui nous dit si le son vient de gauche ou de droite. Enfin, les variations spectrales d'un son précisent encore davantage sa source : depuis notre naissance, notre cerveau est entraîné à interpréter les spectres sonores, réfléchis et modifiés par nos pavillons d'oreilles.
...