Le comité de direction de l'Autorité de protection des données (APD) vient d'entrer en fonction. La nomination de la nouvelle équipe était en rade depuis de nombreux mois, notamment en raison d'exigences linguistiques qui ont perturbé le recrutement d'un responsable maîtrisant l'allemand. Résultat : pendant une année complète, l'institution a tourné au ralenti. L'APD avait pourtant du pain sur la planche. L'institution, qui remplace l'ancienne Commission Vie privée, est notamment chargée de mettre en oeuvre et de contrôler le respect du RGPD, le règlement européen pour la protection des données, entré en vigueur il y a un an.
...