Samsung Electronics a déposé devant la justice une demande d'interdiction de la vente du nouvel iPhone d'Apple, le 4S, au Japon et en Australie, arguant qu'il viole plusieurs de ses brevets, a indiqué le groupe sud-coréen lundi dans un communiqué. Samsung a déposé ses demandes devant les tribunaux à Tokyo et dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud (Australie).

"Apple continue de violer nos brevets et de se servir de notre technologie. Nous ne resterons plus immobiles et nous protégerons sans faiblir nos droits à la propriété intellectuelle", a ajouté le groupe.

Le sud-coréen et l'américain Apple se livrent depuis avril une bataille juridique acharnée dans plusieurs pays, s'accusant mutuellement de contrefaçon de technologie et de design. Samsung a également fait appel de la décision rendue jeudi dernier par un tribunal de Sydney, jugement interdisant temporairement la vente de sa tablette tactile Galaxy Tab 10.1 en Australie, à la demande d'Apple.

Le sud-coréen a demandé début octobre l'interdiction de la vente du nouvel iPhone en France et en Italie. Le sud-coréen a récemment perdu une bataille face au groupe californien avec l'interdiction de la vente en Allemagne de sa tablette Galaxy Tab 10.1, jugée trop ressemblante à l'iPad.

Trends.be, avec Belga

Samsung Electronics a déposé devant la justice une demande d'interdiction de la vente du nouvel iPhone d'Apple, le 4S, au Japon et en Australie, arguant qu'il viole plusieurs de ses brevets, a indiqué le groupe sud-coréen lundi dans un communiqué. Samsung a déposé ses demandes devant les tribunaux à Tokyo et dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud (Australie)."Apple continue de violer nos brevets et de se servir de notre technologie. Nous ne resterons plus immobiles et nous protégerons sans faiblir nos droits à la propriété intellectuelle", a ajouté le groupe.Le sud-coréen et l'américain Apple se livrent depuis avril une bataille juridique acharnée dans plusieurs pays, s'accusant mutuellement de contrefaçon de technologie et de design. Samsung a également fait appel de la décision rendue jeudi dernier par un tribunal de Sydney, jugement interdisant temporairement la vente de sa tablette tactile Galaxy Tab 10.1 en Australie, à la demande d'Apple.Le sud-coréen a demandé début octobre l'interdiction de la vente du nouvel iPhone en France et en Italie. Le sud-coréen a récemment perdu une bataille face au groupe californien avec l'interdiction de la vente en Allemagne de sa tablette Galaxy Tab 10.1, jugée trop ressemblante à l'iPad.Trends.be, avec Belga