En charge de l'Agenda numérique au niveau fédéral, le ministre Alexander De Croo observe de près la transformation numérique et multiplie les initiatives pour, d'une part, favoriser l'émergence d'une économie numérique et, d'autre part, permettre au maximum de Belges d'acquérir plus de compétences digitales. Nous l'avons interrogé sur l'impact de l'intelligence artificielle et la manière d'y faire face.

Aucun secteur d'activité ne sera épargné par le tsunami promis par l'intelligence artificielle. Si la santé constitue déjà l'un des grands domaines d'innovation en la matière - probablement le plus spectaculaire -, l'énergie et le marketing, comme tant d'autres, ne seront pas en reste. Nous avons sondé plusieurs patrons belges sur le sujet.

Educateurs d'intelligence artificielle, éthiciens et juristes spécialisés dans l'IA, psycho-statisticiens, "data doctors", assureurs spécialisés, lobbyistes de l'intelligence artificielle, etc. Si l'arrivée de l'IA menace pas mal de métiers, elle pourrait bien en créer d'autres. Plongée dans les jobs du futur.

Dans son nouveau livre, qui paraît ce mercredi, Laurent Alexandre analyse les mutations technologiques du moment et leur oppose un état des lieux, sans complaisance, des inégalités intellectuelles qui caractérisent notre société et déterminent, selon lui, les conditions de vie et l'utilité sociale de chacun de nous.

Notre cerveau est de plus en plus concurrencé par l'intelligence artificielle (IA). Pour Laurent Alexandre, dont le livre 'La Guerre des Intelligences' sort ce mercredi, le futur de notre cerveau s'annonce vertigineux. La lutte face à l'IA pourrait mener l'humanité à opter pour la sélection des embryons ou le recours aux implants neuronaux. Rencontre.

Vous êtes une entreprise traditionnelle ou une PME ? Et vous n'imaginez pas développer des modèles compliqués pour intégrer de l'intelligence artificielle dans votre activité ? Vous n'êtes pas les seuls. La plupart des start-up et des entreprises disposant d'IA font en réalité appel aux services des géants du Net. Voici comment.

La menace de l'intelligence artificielle sur l'emploi demeure au coeur des inquiétudes, mais pour certains observateurs, nous pourrions accueillir l'intelligence artificielle à bras ouverts si on parvient à en être "complémentaire". Ce qui ne sera malheureusement pas le cas de tout le monde.

L'Europe deviendra-t-elle Zimbabwe de l'intelligence artificielle (IA) alors que les géants du Web américains et chinois prennent le dessus ? Nos pays n'émergent que très peu dans la course à l'IA où nous n'alignons d'ailleurs aucun géant. Un vrai danger selon Laurent Alexandre.

Le développement exponentiel de l'intelligence artificielle nourrit les fantasmes et les cauchemars de nombreux observateurs. Les perspectives de nouveaux services hyper innovants semblent également faire peser un danger réel sur l'emploi. Demain, les robots et algorithmes pourraient effectuer de nombreuses tâches réservées aujourd'hui à l'être humain. Y compris la prise de décision à la tête de certaines entreprises.

Dans le domaine de l'intelligence artificielle, le Français Yann Le Cun, l'un des pères de la technique de l'apprentissage automatique, compte parmi les références mondiales. D'ailleurs, Mark Zuckerberg l'a recruté en 2013 pour diriger une activité de recherche fondamentale au sein de Facebook. Son équipe compte aujourd'hui une centaine de chercheurs. Entretien exclusif avec l'homme qui dessine le futur technologique du réseau social... et de la technologie en général.

Les développements de l'intelligence artificielle (IA) et des robots laissent penser que certains types d'emplois sont désormais menacés. Quel avenir pour les chauffeurs de taxi et les chauffeurs poids lourds dans une société où la voiture et le camion autonome seront la norme ?

L'intelligence artificielle (IA) et l'automatisation généralisée deviennent le sujet " hot " du moment. Porteur, tout à la fois de craintes et de promesses, le sujet divise les euphoriques et les robots sceptiques. Pourtant, ne pas croire à l'arrivée de l'IA serait une grosse erreur.

Cortana, Siri, M, Assistant, Echo... Ces noms ne vous disent rien ? Bientôt, un ou plusieurs d'entre eux vous accompagneront au quotidien, vous donneront des conseils et anticiperont vos moindres besoins. Les mastodontes du Web travaillent activement à la mise en place d'assistants virtuels. Dans le but de vous aider... Mais pas que.